jeudi15janvier

La rémunération du Livret A va baisser. C'est sûr après une inflation historiquement basse à un niveau inédit depuis l'automne 2009. Or, le calcul déterminant le taux du livret A prend en compte l'évolution de l'inflation. Et comme les prix ont bien ralenti, le taux du placement préféré des français s'en verrait mécaniquement baissé...Les épargnants devront s'y faire bon an mal an.

    De combien va-être le coup de rabot sur le produit d'épargne le plus populaire en France ? La Banque de France préconise une baisse d'un quart de point, à 0,75%, le taux du Livret A et de son cousin, le Livret de développement durable (LDD) à compter du 1er février. Un niveau inédit puisque depuis la création de ce produit d'épargne en 1818, sa rémunération n'a jamais été inférieure à 1%.

    "Je propose 0,75%. Économiquement, je devrais proposer un peu plus bas, 0,50% sans aller jusqu'à 0,25%, mais je veux tenir compte de la psychologie des épargnants. Donc je pense qu'il faut faire un mouvement d'une ampleur relativement limitée", a expliqué Christian Noyer sur Europe 1. " Rester à 1% serait totalement irresponsable ", a poursuivi le gouverneur de la Banque de France.

    Ainsi, il a préféré ne pas respecter à la lettre la formule de calcul du taux d'intérêt du Livret A prévue par la loi. Celle-ci dispose que le rendement du livret A doit être calculé soit en intégrant à la fois les taux du marché interbancaire et l'inflation, soit l'inflation seule, la formule la plus favorable à l'épargnant étant retenue. Si la formule de calcul du taux d'intérêt du Livret A prévue par la loi avait été strictement respectée, le nouveau taux du Livret A serait tombé automatiquement à 0,25% le mois prochain.

    Mais Bercy est libre ou non de se plier à l'avis du gouverneur de la Banque de France. Et l'été dernier, le ministère n'avait pas suivi les recommandations du gouverneur de la Banque de France, celui-ci avait proposé de fixer le taux du Livret A à un nouveau plancher historique de 0,75% à partir du 1er août. Signe que le sujet est politiquement très sensible, le ministre des Finances, Michel Sapin avait préféré de son côté limiter la baisse de la rémunération du Livret A à 1%. L'exécutif a souhaité ne pas attiser la colère des épargnants déjà bien soucieux de l'érosion de leur pouvoir d'achat. Les pronostics restent encore ouverts, tant que Bercy n'a pas encore pris sa décision.

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos