mardi01août
Une Tirelire sur des billets de banque euro

Le Gouvernement français envisage une nouvelle orientation pour les épargnes des ménages dans des investissements productifs. Cependant, il existe bon nombre d’empêchements pour investir en actions. D’ailleurs, les Français se soucient du devenir de leur argent : risque de perte, diminution de valeur en investissements, etc. Bref, un vrai souci d’avenir.

Flat tax, réformes ISF, voilà à quels types d’investissements le Gouvernement d’Édouard Philippe veut orienter les épargnes des ménages français. Alors que les Français détiennent le record du monde des épargnes, ils n’osent pas s’investir sur les marchés financiers, mais préfèrent plutôt les liquidités, jugées sans risque.

D’après les analyses, les Français ont vraiment peur de la perte d’une partie de leur argent, d’autres se soucient de la diminution de la valeur des investissements. Les coups financiers sont fortement redoutés et le rapport coût-bénéfice présente des confusions.

Et pour les Français, chaque type d’épargne a une vocation, une utilité, selon les enquêtes.

La perspective du Gouvernement

Malgré l’initiative de l’État à chercher de nouvelles solutions à propos des épargnes des Français, nombreuses sont les contraintes observées selon l’enquête publiée dans la Lettre de l’observatoire de l’épargne de l’AMF ou Autorité des marchés financiers. L’exécutif envisage des investissements comme la flat tax ou la réforme de l’ISF.

À rappeler que la flat tax ou impôt proportionnel est un système imposant l’ensemble des membres d’un même groupe au même taux. L’ISF ou impôt de solidarité sur la fortune est un impôt sur les patrimoines nets taxables des personnes physiques.

Cet impôt se caractérise par des barèmes progressifs en fonction du patrimoine en question. Le gouvernement programme actuellement la réforme dudit ISF.

Les actions sont trop risquées selon les Français

La majorité de la population pensent que les actions sont conçues pour les experts et les spécialistes ayant des savoirs et des moyens convenables. Ces titres de propriété délivrés par une société de capitaux sont généralement considérés comme aléatoires et risqués.

De plus, les épargnants n’aperçoivent pas exactement le rapport coût-bénéfice de ces actions, a priori le résultat des efforts à fournir.

Certains épargnants enquêtés affirment qu’ils ne réalisent pas les produits actions des actifs d’épargne de long terme, surtout pour la retraite. D’après eux, l’assurance-vie est le support d’épargne adapté à cette dernière. Ces épargnants considèrent que la Bourse ressemble à un casino auquel ils s’attendront à des « coups financiers » par rapport à leurs épargnes.

Par ailleurs, l’AMF confirme la rentabilité des placements en actions à propos desquels le rendement annuel progresse de manière favorable depuis 20 ans.

Cette progression se croise dans le secteur des actions internationales à travers les versements mensuels qui atteint les 5,3 %. Ainsi, il tient à réaffirmer que les placements en actions sont très souples et accessibles.

Un support d’épargne, une fonction

D’après toujours cette enquête, les Français optent pour les livrets épargne en cas de besoins courants. L’épargne immobilière est faite pour protéger l’habitat ou pour construire un patrimoine. Quant à l’assurance-vie, les assurés s’en servent pour les projets à long terme. Bref, chaque support d’épargne possède sa propre fonction.

En outre, l’AMF tient à préciser que dans ce mode de classement les produits en actions ne sont pas cités.

Malgré tout, les Français évitent la combinaison des actions et de l’épargne à long terme.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt