mardi08août
Gestion de l'épargne réglementée

La majorité des Français sont des économes. Bien que tout le monde n’ait pas les mêmes objectifs en épargnant de l’argent, la finalité est la même. Épargner veut dire déposer un fonds monétaire dans un placement sûr et s’attendre à ce qu’il fructifie. À fin 2016, les épargnes réglementées représentent 4 765 milliards d’euros des économies des ménages français.

Les différentes perceptions individuelles concernant l’épargne et les différents objectifs qu’on fixe orientent le choix du placement financier. Les placements financiers présentent des risques et des rendements.

Les Français n’étant pas très favorables aux risques, leur préférence se porte sur les épargnes réglementées qui se démarquent par leur stabilité et ses avantages fiscaux. Détenant un taux de rendement moyen de 1,51%, elles sont plus attractives que les livrets bancaires qui, en France, sont également mieux rémunérés que ceux des autres pays européens.

Ainsi, presque 5 millions d’euros ont été déposés en 2016 sur les livrets A, les LDDS ainsi que les autres livrets réglementés, une somme nettement supérieure que l’année précédente.

Un taux de rendement moyen supérieur à celui des autres pays européens

Les Livrets A, les Livrets d’Épargne Populaire (LEP), les Plans d’Épargne Populaire (PEP) et les Livrets de Développement Durable et Solidaire (LDDS) composent les épargnes réglementées. Leurs conditions de fonctionnement sont fixées par l’État, d’où leur nom.

Ces produits d’épargne sont les plus plébiscités par les Français étant donné leur stabilité financière, si bien qu’ils représentent près de 15% des économies françaises.

Ayant des taux de rendement assez faibles, seul le PEL français détient une rémunération moyenne élevée à raison de 2,72% à fin mai 2017. Cela a contribué à l’accroissement du taux global des épargnes réglementées qui est évalué à 1,51%. Un chiffre largement supérieur à la dette souveraine, telle que l’OAT 10 ans, qui est restée à un niveau très bas en mai dernier. Elle s’élevait à 0,73%.

De plus, les épargnes réglementées sont plus lucratives par rapport aux livrets bancaires dont le taux d’intérêt moyen est de 1%. Or, la Banque de France les qualifie de plus rentables par rapport aux dépôts bancaires des autres pays européens :

La rémunération moyenne est ainsi de 1% en France, contre 0,47% en Italie, 0,28% en Allemagne, 0,14% en Espagne.

Banque de France.

Et on a constaté un écart de 0,10 point de plus sur le taux moyen annuel des pays avoisinants.

Une expansion permanente de l’épargne réglementée

Depuis l’année dernière, ce type livret d’épargne a connu une importante progression. À la fin du mois de décembre 2016, les versements effectués sur les livrets réglementés s’élevaient à 705 milliards d’euros. L’Observatoire de l’épargne réglementée a constaté une hausse de 2,7% de dépôts d’argent par rapport à la même période de 2015.

Cette tendance est maintenue pour cette année-ci, avec une hausse de 3,2% de janvier à fin mai 2017. Cette évolution est due à la remise en confiance des épargnants français pour le livret A, qui a représenté une augmentation de 7,1 milliards d’euros durant les six premiers mois.

À la fin de l’année 2016, des dépôts d’une valeur de 4 765 milliards d’euros constituent les épargnes réglementées. Cette somme affiche une somme excédentaire de 300 milliards d’euros d’économies effectuées l’année précédente.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt