mercredi09août
des pièces de monnaie,des billets ainsi qu'une calculatrice

Actuellement, la majorité des Français ont besoin d’effectuer des économies pour assurer leur avenir, ou prévenir d’un fait inattendu. C’est dans cet objectif que plusieurs types de placement sont proposés par les différents établissements financiers, à savoir les livrets bancaires, les livrets réglementés, l’assurance-vie, etc. Les uns sont plus rémunérés que les autres, ce qui mérite une minutieuse comparaison.

Parmi les différentes catégories d’épargne, les livrets bancaires sont des comptes d’épargne qui engendrent des intérêts. Ceux-ci sont calculés à partir d’un taux variable selon la banque qui le propose.

Ses produits étant fiscalisés, ils sont moins rentables que les autres investissements financiers comme le livret A. Toutefois, les épargnants optent pour ce type de livret car les sommes qui y sont déposées ne sont pas plafonnées.

Il est donc choisi en cas de placement à court terme d’un dépôt important, étant donné que l’assurance-vie sera plus lucrative pour un blocage de fonds pendant une longue durée.

Être attentif aux nombreux paramètres est essentiel pour faire le bon choix.

Les caractéristiques des livrets bancaires

Les livrets bancaires, nommés aussi livrets ordinaires sont des comptes d’épargne rémunérés. Leurs taux de rendement sont déterminés librement par les établissements bancaires.

Les épargnes étant des produits d’appel pour les banques, elles proposent des taux promotionnels à la souscription quoique ces taux boostés ne durent que 2 à 3 mois seulement, pour revenir à un taux de base largement inférieur. Son taux moyen peut donc varier de 0,1% à 1% pour un placement d’une durée d’un an.

Les intérêts perçus par les livrets ordinaires sont soumis à l’impôt sur le revenu. Pour les cas exceptionnels, les prélèvements sociaux à 15,5% sont toujours déduits. Ce qui ramène le taux de rendement final à 0,845% pour un taux brut de 1%, à peine supérieur au taux de rémunération du livret A. Cette imposition rend cette épargne moins attrayante.

En effet, parmi les onze livrets de la même catégorie, seul Distingo de PSA banque propose un taux intéressant. Grâce à un taux promotionnel de 3,2% pendant deux mois et un taux de base de 1% pour les dix mois restants, l’épargnant percevra un intérêt de 1,37% sur un an.

En quel cas souscrire un livret ordinaire ?

À cause de sa défiscalisation, les livrets d’épargne réglementés semblent plus avantageux que les livrets ordinaires. Pour un épargnant contribuable, le taux d’intérêt final est de 0,71% au cas où le taux brut est chiffré à 1% et que l’impôt s’élève à 14%. À cet effet, malgré son faible taux de rendement qui est fixé à 0,75% jusqu’au février 2018, la majorité des Français préfèrent souscrire un livret réglementé, tel que le livret A et le LDDS (Livret de Développement Durable et Solidaire).

Toutefois, le dépôt du livret A est plafonné ainsi que celui du LDDS. Pour un placement supérieur à 22 950 euros, l’épargnant est obligé de choisir une autre forme d’économie.

C’est là que les livrets bancaires entrent en jeu. En cas de placement temporaire d’une importante somme d’argent, par exemple la valeur d’une propriété qu’une personne va mobiliser dès qu’elle réalisera un autre achat.

Concrètement, si une personne a vendu une maison de 100 000 euros, elle pourra gagner 710 euros d’intérêt sur un an, pour un taux de 0,71% (impôt compris). Cette somme est moins importante par rapport à celle qui est perçue avec une assurance-vie. Nonobstant, cette dernière nécessite une durée de placement plus longue afin d’être plus fructueuse.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt