jeudi10août
Explications sur le Livret A

D’après l’Observatoire de l’épargne réglementée, la loi Eckert a effectivement suspendu plus de 5 millions de Livrets. En vigueur depuis le début de l’année 2016, cette loi relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d’assurance vie en déshérence a effacé des millions de comptes. À la fin de l’année 2016, il n’énumérait que 55.8 millions de comptes actifs, soit une diminution de plus de 5 millions par rapport à l’année précédente.

Une étonnante diminution de 5.3 millions du nombre de comptes bancaires a été publiée par la Banque de France dans le rapport de L’Observatoire de l’épargne réglementée. Cette chute est due aux clôtures précipitées à l’égard de la loi Eckert en vigueur depuis le 1er janvier 2016.

La première année d’application de la loi « Eckert » […] explique près de 90% de la diminution de comptes constatée sur l’année.

En dépit du fait que la rémunération de référence du livret d’épargne ne se trouve qu’à une hauteur de 0,75%, ce type de compte a tout de même réussi à attirer 2,4 millions de souscripteurs. Toutefois, la baisse d’effectif enregistrée par ce livret reste spectaculaire.

Les origines de la défaillance du Livret d’épargne

Le taux de rémunération du compte épargne enregistre une baisse considérable à cause de l’apurement des livrets inactifs. Si la loi Eckert appuie la clôture de ces comptes, l’interrogation sur l’existence de plusieurs relevés inoccupés persistera.

Une procédure de lutte contre la multi détention de comptes livret a été mise en place depuis le 1er janvier 2013. Ce qui, selon l’Observatoire, a considérablement affecté les statistiques de ce produit bancaire.

En effet, depuis l’application de ce dispositif, aucune personne, mineure ou majeure, ne peut plus détenir plus d’un compte Livret. En outre, les critères de sélection exigés par les banques sur leurs clients figurent aussi parmi les causes de cette régression d’effectif.

L’encours moyen est en hausse

Les petits comptes à moins de 150 euros sont à 41% des comptes d’épargne, et moins de 10% des livrets représentent 45% des encours.

Même si les encours des comptes d’épargne sont devenus plus intéressants (un total de 259,4 milliards d’euros pour tout type de client : les associations, les syndicats, les organismes et les personnes morales), les Français sont plus attachés à des placements en actions et à l’assurance-vie.

Cette légère augmentation du niveau moyen des encours n’a pas pu excéder à l’ensemble du patrimoine financier des Français.

Le nombre de comptes d’épargne est en baisse

Le nombre de Livrets A s’est réduit de 15.2% en 4 ans selon le rapport annuel de l’Observatoire. La monopolisation de la Poste et des Caisses d’épargne depuis le 1er janvier 2009 en est une source. Par ailleurs, 5.6 millions de soldes négatifs occupent les comptes inactifs.

En une année, le taux de détention moyen a régressé de 91,7% à 83,4%. Ce qui explique que la part de marché des autres banques présente plus d’avantages au niveau des encours par rapport à la Poste et les Caisses d’épargne. Actuellement, les livrets A ne représentent que 5.2% des comptes financiers des citoyens français.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt