mercredi16août
Billets euros

Depuis deux années successives, l’épargne préférée des Français, le livret A, a connu une chute impressionnante. Le nombre d’épargnants sur ce livret a considérablement baissé à cause de la clôture de plusieurs comptes, évaluée à 5,3 millions sur un an. En effet, deux lois ont été appliquées depuis l’année 2013, obligeant les organismes financiers à détecter les comptes irréguliers.

L’année dernière, des millions de livrets d’épargne A ont été clôturés. Ce remue-ménage est dû à l’interdiction de détenir plusieurs épargnes de la même catégorie, ainsi qu’à l’obligation de fermer les comptes inactifs depuis une dizaine d’années.

À cet effet, près de 4 milliards d’euros, provenant de divers comptes bancaires et de produits d'épargne, ont été transférés à la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC).

La CDC les mettra à disposition de leurs propriétaires pendant 10 ans avant qu’ils ne deviennent propriétés de l’État en cas de non-réclamation. Loin d’en être désavantagé, le livret A continue néanmoins de prospérer.

Des lois visant à régulariser les comptes et les livrets

La majorité des épargnants français ont toujours eu une préférence pour le livret d’épargne A depuis sa création. Raison pour laquelle certaines personnes pouvaient détenir plus d’un compte à leur nom. En 2013, une loi a été mise en vigueur, obligeant les établissements bancaires et les organismes d’épargnes à détecter les livrets appartenant à une seule personne, en ne conservant qu’un seul compte.

Au début de l’année 2016, un nouveau dispositif, nommé loi Eckert, a été lancé pour clôturer les comptes qui n’ont présenté aucuns dépôts ni retraits depuis dix ans. Selon cette loi, la fermeture du compte sera effective après une relance par courrier.

Ces derniers, jugés inactifs, sont composés de comptes en banques et de divers placements financiers, tels que des comptes courants, des livrets, des assurances-vie, etc. La majorité ont été ouvertes depuis longtemps et ont été oubliées par leurs titulaires qui ont aujourd’hui atteint un certain âge ou même décédés.

En l’espace de deux ans, le nombre des épargnants détenant un livret A a considérablement diminué. Seulement en 2016, 5,3 millions de livrets ont été fermés. Malgré cette régression exorbitante, il connait un léger accroissement.

Actuellement, il représente encore 55,8 millions de comptes ouverts selon les données communiquées par l’Observatoire de l’épargne réglementée. De plus, si les fonds économisés n’ont baissé que de 400 millions d’euros, les versements de l’année dernière ont dépassé les 4 milliards d’euros.

Des milliards d’euros déposés à la Caisse des Dépôts

À la fermeture du livret, l’argent qui y est déposé est transféré à la CDC. Cette caisse sert à conserver les fonds pendant un délai de dix ans, en attendant que leurs propriétaires se manifestent.

Par ailleurs, hormis les lettres de relances qui leur ont été adressées avant la clôture des comptes, un site internet est également dédié pour informer les bénéficiaires. Passé ce délai, les sommes non réclamées appartiendront légalement à l’État.

Vu que la plupart des comptes et des livrets dormants ont été oubliés par leurs souscripteurs, le procédé précité est plutôt concluant. En effet, rien que cette année, 18,6 millions d’euros sont remis aux ayants droit qui comptent 68 400.

En tout état de cause, 3,7 milliards d’euros sont encore disponibles à la Caisse des Dépôts et des Consignations, en attente d’être réclamés par leurs propriétaires. Plus de la moitié de cette somme provient des comptes en banques, de livrets A, ainsi que d’autres épargnes réglementées. L’autre moitié est départagée entre des produits d’assurance vie (843 millions d’euros) et d’épargne salariale (938 millions d’euros).

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt