jeudi20avril
Pièces et horloge

Divers éléments vont influer sur le patrimoine des Français : la remontée des taux, le prélèvement des impôts à la source et les élections. Aujourd’hui, plus les Français épargnent, moins cela leur rapporte. Il est alors nécessaire de bien placer son épargne face aux changements de 2017.

Actuellement, plus les Français économisent, moins ils investissent dans des produits performants. Cela fait partie des effets de la politique de la Banque centrale européenne (BCE). Ses dirigeants ont pensé trouver la solution pour relancer la machine économique. Les actions restent un placement compétitif face à certains livrets d’épargne comme le livret A.

Cependant, les épargnants privilégient l’immobilier depuis la crise. Pourtant, les Allemands ont mis de côté l’année dernière près de 200 milliards d’euros. La moitié en épargne financière et l’autre moitié en placement immobilier. Cela leur a permis de porter leur patrimoine net au-delà de 10 000 milliards d’euros.

Les effets de la politique de la BCE

Les dirigeants de la BCE ont cru trouver la solution pour relancer la machine économique après la crise. Les flux des particuliers vers la Bourse se sont pourtant effondrés. En France, le nombre d’actionnaires individuels est aujourd’hui réduit de moitié comparé à celui de l’année 2008.

La première partie du plan des grands argentiers de l’Europe s’est parfaitement déroulée. Le taux de la BCE a considérablement baissé, relançant le marché immobilier et entraînant dans son sillage le taux des crédits. Cependant, les rendements des produits réglementés tels que le Livret A ont également chuté. C’est aussi le cas pour l’assurance-vie, le placement préféré des Français.

Les dirigeants de la BCE espéraient ainsi que les épargnants allaient puiser dans leurs économies pour consommer. Ils s’attendaient aussi à ce que ces derniers aillent vers des placements plus performants tels que les actions. Cela aurait relancé l’investissement. Hubert Rodarie, directeur général délégué de l'assureur SMA, explique que :

La BCE a mis en œuvre un dispositif qui favorise les emprunteurs mais qui, sur le fond, décourage tout investissement à risque.

Hubert Rodarie

La fiscalité s'est beaucoup alourdie depuis 2008

Depuis la crise, la fiscalité est devenue dissuasive. En effet, elle s'est très fortement alourdie. L’épargnant continue ainsi à privilégier les placements sûrs tels que l’assurance-vie et les livrets A, LDD.

La fiscalité actuelle dissuade tout particulier de sortir des produits défiscalisés comme l’assurance-vie et les livrets A, LDD. Notons qu’en trois ans, les encours ont progressé de 90 milliards, soit un an d’épargne. Alain Tourdjman, directeur études, veille et prospective du Groupe BPCE estime que :

L’épargnant ne cherche pas tant une rémunération élevée que l'assurance de ne pas perdre, fiscalité et inflation déduites.

Alain Tourdjman

Lorsque ses livrets sont pleins et qu'il n'a plus d'idées d'investissement, un épargnant laisse dormir son épargne sur son compte courant. La stratégie est compatible avec les principales motivations : constituer un matelas de précaution, aider ses enfants et préparer sa retraite. Notons qu’en trois ans, les encours ont progressé de 90 milliards, soit un an d’épargne. Alain Tourdjman ajoute que :

Cette stratégie est plutôt rationnelle, compte tenu de la faible menace que représente l'inflation actuelle et d'une espérance de gain réduite pour cause de taux bas.

Alain Tourdjman

Cependant, les Français risquent d’avoir peu à transmettre, avec un patrimoine qui augmente à peine plus vite que l’inflation. Une fois à la retraite, ils pourraient également être incapables de faire face à leurs besoins.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt