mardi18avril
Des pièces euros sur le drapeau belge

En mars dernier, l’inflation en Belgique a reculé, passant de 2,97% à 2,28%. Malgré cette baisse, il s’avère que le pouvoir d’achat des épargnants belges continue à se tasser. Le taux d’intérêt réel des livrets d’épargne reste négatif. De fait, de nombreux établissements bancaires ont réduit les taux d’intérêt de leurs produits d’épargne. Gros plans !

En Belgique, l’effet de l’augmentation des taxes sur l’énergie amorcée en Flandre en mars 2016 s’est dorénavant estompé. Combinée à la diminution des prix sur les fruits et légumes, cette situation a engendré un recul du niveau d’inflation dans le pays au mois de mars. C’est ce qui ressort d’une analyse du Service public fédéral Économie.

Koen De Leus, économiste en chef chez BNP Paribas Fortis, estime par ailleurs qu’un autre facteur est à l’origine de cette diminution de l’inflation : l’effet de Pâques. Le spécialiste explique qu’ au cours du week-end de Pâques, il y a typiquement une plus grande demande d'hébergements à l'hôtel et de moyens de transport, ce qui se répercute par une augmentation des prix de ceux-ci. Les hôtels profitent aussi souvent de ce week-end pour revoir leurs prix (à la hausse) pour les saisons suivantes.

Si en 2016, ce week-end tombait en mars, cette année, il tombe en avril ; raison pour laquelle l’inflation a fléchi le mois dernier.

En dépit du tassement de l’inflation, il semble néanmoins que les épargnants perdent toujours du pouvoir d’achat. En février dernier, le taux d’intérêt réel des livrets d’épargne était de -2,86%. En mars, ce taux est toujours négatif, évalué à -2,17%. Les différents comparatifs de livrets d’épargne indiquent que trouver un produit rapportant plus que le minimum légal s’avère par ailleurs de plus en plus compliqué.

MeDirect continue de réduire ses taux d’intérêt

Le mois dernier, de nombreuses banques ont continué de réviser le taux sur leurs livrets d’épargne à la baisse.

Parmi elles figure MeDirect, un des anciens acteurs les plus agressifs sur le marché belge, qui a diminué le taux d’intérêt net de son compte d’épargne ME3 de 0,8% à 0,55%.

À noter qu’en octobre dernier, la banque en ligne avait déjà ramené ce taux de 1% à 0,8%. Trois années auparavant, les clients de la banque numérique bénéficiaient pourtant de 2,1% d’intérêts nets.

À titre comparatif, les épargnants obtenaient à cette époque 0,4% d’intérêts sur un livret d’épargne traditionnel ouvert chez BNP Paribas Fortis.

Des rendements plus élevés chez les banques traditionnelles

À l’heure actuelle, la banque MeDirect est devancée par quelques banques traditionnelles, notamment Belfius ou BNP Paribas Fortis chez qui les épargnants peuvent bénéficier de meilleurs rendements.

Il y a quelques années, ces deux établissements ont, comme de nombreuses autres banques, déployé l’épargne automatique dans le but de fidéliser les utilisateurs réguliers. Ces derniers obtiennent un rendement plus élevé que ceux des livrets d’épargne classiques à condition d’effectuer un versement mensuel maximal oscillant entre 500 et 750 euros.

BNP Paribas Fortis propose par ailleurs le compte d’épargne Étoile sur lequel le souscripteur peut épargner annuellement jusqu’à 9 000 euros. En contrepartie, il profite de 0,56% d’intérêts.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt