mardi11avril
Investissement dans l'immobilier

Très attachés à l’épargne, les Français l’ont toujours considéré l’immobilier comme un investissement de refuge. Mais cela se confirme encore plus aujourd’hui, avec une étude récente réalisée pour le Groupe Atland qui renseigne que les épargnants Français privilégient l’investissement immobilier sur les autres placements financiers, et qu’ils préfèrent placer près de chez eux.

Avec le contexte économique et politique actuel qui est incertain, il s’avère que les Français demeurent très attachés à l’investissement immobilier dès qu’il s’agit de placer leur argent. En effet, selon un récent sondage qui a été réalisé pour le Groupe Atland, un acteur global de l’immobilier qui est en même temps promoteur, investisseur et constructeur. Georges Rocchietta, le Président du groupe, affirme que :

On constate un attachement fort des Français à l’immobilier et une connaissance spontanée des produits ou des dispositifs fiscaux.

Georges Rocchietta

Toutefois, dans le choix du placement idéal pour dynamiser leur épargne, les Français mettent l’assurance vie à un niveau égal à celui de l’investissement immobilier, et juste avant certains types de livret d’épargne.

Et dans cet engouement pour l’investissement immobilier, les Français privilégient les petites surfaces, et ce, à proximité de chez eux.

L’investissement immobilier est privilégié par les épargnants

La majorité des épargnants français qui souhaitent dynamiser leur épargne choisissent en premier lieu l’immobilier (34%), et il faut dire que les hommes (66%) sont plus nombreux à partager cet avis que les femmes (55%). Ils placent le Plan épargne Logement bien loin (18%), et la SPCI encore plus loin (8%).

Toutefois, l’étude enseigne que les épargnants placent l’assurance vie au même niveau que l’investissement immobilier. Ils sont 17% opter pour le Livret A. Malgré un taux de rentabilité assez faible, le Livret attire toujours 26% des moins de 25 ans et 9% des plus de 65 ans. En outre, 13% des épargnants préfèrent investir un portefeuille d’action en bourse, et seuls 3% citent d’autres placements.

Les Français préfèrent investir près de chez eux et sur des petites surfaces

Selon l’étude, la majorité des personnes interrogées préfèrent investir dans un bien immobilier près de chez eux.

Dans l’hypothèse qu’ils disposeraient de 300 000 euros pour investir dans l’immobilier et ainsi faire fructifier leur épargne, 53% d’entre eux choisiraient un placement dans les grandes agglomérations de provinces, dont 62% des provinciaux et 16% des Franciliens. Les parisiens sont 20% à privilégier un investissement intra-muros.

Quant aux habitants de la région parisienne, 83% d’entre eux choisiraient de placer autour de chez eux. Les jeunes sont surtout ceux qui privilégient le placement en 1ère ou 2ème couronne, avec 28% des moins de 25 ans et 29% des moins de 34 ans, si les personnes âgées entre 50-64 ans (28%) et les plus de 65 ans (18%) le privilégient un peu moins.

Mais l’étude a également permis de remarquer que les Français préfèreraient faire un investissement immobilier sur des petites surfaces, notamment des 2-pièces et des studios.

Cette réaction s’expliquerait sans doute par le fait que l’investissement dans des surfaces plus petites est plus rentable, avec des prix plus abordables. Si les Français sont 37% à préférer les 2-pièces, ils sont 27% à vouloir choisir un studio dans une ville étudiante, et 25% à préférer le parking/box fermé.

Les freins à l’investissement immobilier

Plusieurs motifs pourraient empêcher les Français à investir dans l’immobilier. Mais selon les résultats du sondage, le principal frein à l’investissement immobilier est la crainte sur les difficultés auxquelles ils pourraient se confronter si le locataire était un mauvais payeur, et ils sont 46% à craindre de telles difficultés.

Ensuite, les charges (30%), l’endettement (24%), les travaux à réaliser trop régulièrement (18%), l’immobilier et sa complexité (16%) sont les motifs qui effraient le plus les Français dans l’idée d’investir dans l’immobilier.

En outre, les Français ont aussi peur de perdre le revenu (13%) mais également du fait que la récupération rapide et facile du montant qu’ils auront investi soit difficile (13%). Seules 10% des personnes interrogées sont effrayées par un faible retour sur investissement à court terme.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt