mercredi26avril
 Plusieurs centaines d'euros en piles

Le capital a plusieurs significations selon que l’analyse se base sur l’économie politique ou au sein de l’entreprise. L’économie dans une optique plus objective ne confond pas le capital et le quasi-capital. L’erreur serait aussi de prendre le crédit et le capital comme deux choses équivalentes.

Mais avec le développement du marché financier, le concept de taux de capitalisation d’une entreprise est aussi très important pour mesurer le poids de l’entreprise sur le marché boursier.

Le capital dans son sens originel permet à un projet de démarrer. C’est en quelque sorte une condition indispensable pour qu’il y ait une activité de production dans une économie. Le capital est une avance pour les économistes classiques. Il n’en reste pas moins que le capital a pris un sens moderne avec le temps. Pour une personne qui dépose une partie de ses revenus dans un livret d’épargne, cette somme est appelée capital car elle va produire des intérêts au fur et à mesure que le temps passe.

La distinction entre le capital et les autres concepts

Tout d’abord, la distinction entre le capital et le quasi-capital appelle quelques remarques.

Le capital en tant que tel n’est pas seulement le financement apporté dans le passif de l’entreprise. La raison c’est que les financeurs de l’entreprises ne sont pas forcément des épargnants. Ils peuvent être des particuliers ou même des associations privées à but non lucratifs.

Il est possible aussi qu’une entreprise soit financée par d’autres après une fusion-acquisition. La meilleure piste pour y voir plus claire c’est d’explorer le concept de quasi-capital car c’est un financement permanent d’entreprise, dégagé, par exemple, à partir de sa capacité d’autofinancement.

Dans les sociétés anonymes, les actions détenues par un investisseur lui donne le droit de percevoir une part des dividendes dégagés par l’entreprise, c’est en effet sa part de quasi-capital.

En ce qui concerne le crédit et le capital, le crédit est dans la plupart des cas octroyé par des établissements bancaires. C’est un prêt à rembourser pendant une durée déterminée et dont le capital emprunté produit des intérêts.

L’octroi d’un crédit rend une personne ou une institution créancière vis-à-vis d’un débiteur. La somme investi dans le capital de l’entreprise est considérée comme un placement en capital car elle produit des intérêts : la part au bénéfice de la société.

En clair, les intérêts sont attachés au financement par du crédit mais les revenus des placements en capital varient selon la performance de l’entreprise.

L’importance du taux de capitalisation

La capitalisation est avant tout un mode de calcul qui sert à connaître la somme produite par un capital initial placé pendant une période quelconque. Elle peut être utilisée dans l’accumulation d’épargne placée dans les livrets ou même les épargnes-retraites.

Par contre pour faire ressortir le taux de capitalisation dans une entreprise, il faut que le bilan soit en équilibre (total du passif égal au total de l’actif). Ainsi, le taux de capitalisation s’obtient en faisant le rapport entre le capital et le total du passif ou de l’actif du bilan de l’entreprise.

En macroéconomie ce taux est plus ou mois stable car le niveau de chômage à long terme n’est pas très influencé par l’évolution de ces taux.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt