vendredi29décembre
Noël,tirelire et une maison en miniature

Si jusqu’alors, le plan d’épargne logement (PEL) a apporté un rendement intéressant pour les particuliers, cela risque de ne plus être le cas à partir de 2018. De réforme en réforme, ce produit d’épargne perd progressivement ses avantages. Aussi, les professionnels du secteur financier conseillent aux particuliers d’ouvrir un PEL avant la fin de cette année 2017.

Le plan d’épargne logement (PEL) est sollicité pour mettre de l’argent de côté afin de réaliser un projet immobilier. L’année 2018 apporte pourtant son lot de mauvaises nouvelles pour ceux qui comptent ouvrir un PEL.

En effet, les plans ouverts après le 31 décembre 2017 seront soumis à la réforme fiscale et perdent la prime d’État. Autant ouvrir un PEL avant la fin de l’année 2017 pour chaque membre de sa famille, les enfants y compris.

Les professionnels financiers conseillent ainsi ceux qui n’ont pas encore souscrit au PEL d’en ouvrir un avant le 31 décembre.

Cela afin de garder les avantages du produit d’épargne au cours des 12 premières années.

Le PEL sera moins rémunérateur que le livret A en 2018

Le plan d’épargne logement rapporte 1% brut, depuis le 1er août 2016. Durant les 12 premières années du plan, son rendement ne sera imputé que de prélèvements sociaux. Alors que pour les PEL ouverts à partir du 1er janvier 2018, le rendement sera amputé du prélèvement forfaitaire unique de 30% dès la première année. Ces 30% correspondent à 12,8% d’impôts sur la plus-value rajoutés à 17,2% de prélèvements sociaux.

Le PEL ne génèrera ainsi qu’un maigre rendement net de 0,70% par an, contre 0,83% pour les PEL ouverts avant 2018. En somme, les nouveaux PEL afficheront un gain net inférieur à celui du Livret A à 0,75%.

Par contre, les PEL ouverts avant le 31 décembre 2017 ne seront soumis à la nouvelle taxation qu’à compter de leur 12ème année.

Les usagers pourront toujours choisir entre le PFU et l’imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu sur option.

Autre mauvaise nouvelle pour le PEL, le projet de loi de finances de 2018 prévoit la suppression de la prime d’État dès 2018.

Rappelons que l’octroi de cette prime se fait sous condition d’une souscription d’un prêt, au taux de 2,2% pour le PEL à 1%. Elle est calculée en fonction des intérêts cumulés durant la phase d’épargne. Elle peut ainsi atteindre 1000 à 1525 euros. Cette prime peut être bonifiée jusqu’à 100 euros par personne à charge, ou 153 euros lorsqu’il s’agit d’un financement d’une opération performante énergétiquement.

La conservation des anciens PEL est de mise

Pour les particuliers qui n’ont pas encore de PEL, il leur est conseillé d’en ouvrir avant le 31 décembre 2017.

Notons que, dans un foyer, il est possible d’en détenir un par personne, même pour les mineurs. La seule obligation est de verser un minimum de 225 euros à l’ouverture, puis 45 euros par mois, soit 540 euros par an, minimum, pendant 4 ans. Il faut cependant respecter le plafond de versement de 61 200 euros, hors intérêts capitalisés.

Les professionnels n’ont qu’un seul conseil : conserver les PEL plus anciens. Pour les titulaires d’un PEL, il est recommandé d’alimenter leur placement, une opération qu’ils peuvent faire jusqu’à 10 ans.

Selon leur date de souscription, ces PEL sont rémunérés entre 1% et 2,50%. Ce taux livret épargne à la souscription sera toujours en vigueur et ce indéfiniment pour les plans ouverts avant mars 2011.

Ainsi, le PEL ne risque plus d’être transférable définitivement à l’État au bout de 30 ans sans versement, pour un compte actif dans le même établissement.

Les produits d’épargne ouverts depuis le 1er mars 2011 disposent d’une durée totale de 15 ans pour être rentables. À cette échéance, le plan se transformera en compte sur livret ordinaire, dont le taux de rémunération sera fixé par la banque.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt