jeudi02février
Euro pour l'épargne

Les habitudes d’épargne des ménages européens ont été bouleversées en 2016.

En réalisant une étude sur 14 000 personnes, ING Direct constate que les Européens estiment désormais que la faible rémunération des produits d’épargne freine les investissements. Environ 40% des sondés sont « frustrés » ou « inquiets » de ce bas niveau de rendement tandis que 37% d’entre eux se disent « en colère ». L’analyse révèle que les plus mécontents sont les Belges (53%) et les Hollandais (46%).

C’est ainsi que les ménages européens ont revu l’ensemble de leurs habitudes d’épargne en 2016. Une nette évolution du niveau des dépenses est en effet constatée, une progression qui se fait au détriment de l’épargne. Seulement 3% des personnes interrogées par la banque affirment avoir économisé.

Il apparaît par ailleurs que parmi ces épargnants, nombreux redoutent encore les placements risqués et plébiscitent toujours les livrets bancaires qu’ils estiment sécurisés. Gros plans !

Plus de dépenses que d’épargne pour les ménages européens

Il semble qu’en 2016, les Européens ont préféré utiliser leur argent que de le mettre de côté. Le constat est sensiblement le même au niveau des épargnants français.

Les statistiques d’ING Direct indiquent en effet que l’année dernière, 20% des Européens ont décidé d’épargner moins et de dépenser plus. 21% d’entre eux ont d’ailleurs même puisé dans leurs économies pour dépenser. Ils ne sont que 3% à avoir épargné plus afin de compenser la faible rémunération de leurs placements.

L’étude de la banque révèle par ailleurs que les Européens se méfient toujours autant des investissements risqués. Ces derniers proposent pourtant de meilleures rémunérations si les épargnants investissent à plus long terme et sans sécurité en capital.

C’est ainsi que la moitié des personnes interrogées confient qu’ils n’investiraient pas dans les actions, les obligations ni dans les SICAV même s’ils pouvaient le faire. Ils sont tout autant réticents quant aux placements immobiliers et aux investissements dans les métaux précieux. L’étude précise d’ailleurs que

« Plus d'un Européen sur cinq estiment qu'ils sont aussi risqués, et que le gain financier à en attendre est faible ».

Les livrets restent le placement privilégié

Malgré le fait qu’ils sont particulièrement affectés par le niveau historiquement bas des taux, les livrets d’épargne sont toujours les premiers produits de placement plébiscités par les Européens.

70% des sondés estiment en effet qu’il s’agit de placements sécurisés auxquels ils peuvent faire confiance.

En France, la proportion d’épargnants qui privilégient ces placements est encore plus importante, estimée à 74% des ménages. En seconde position figure l’investissement immobilier qui est adopté par 17% des personnes interrogées.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos