jeudi09février
Jeune fille avec son portefeuille

Comprendre le mécanisme des livrets bancaires en promotion est essentiel pour pouvoir en profiter.

Les livrets bancaires se caractérisent par la qualité de la sécurité qu’ils offrent au capital des épargnants. Toutefois, tous les établissements bancaires n’affichent pas forcément les mêmes performances. En effet, les rémunérations vont dépendre de chaque organisme financier.

Et en termes de fiscalité, les gains des épargnants qu’ils auraient obtenus via la rémunération de leur placement seront soumis à l’impôt et affectés par les prélèvements sociaux.

Par ailleurs, les épargnants doivent rester vigilants quant aux taux inscrits sur leur livret bancaire qui sont des taux bruts.

Ceux-ci sont fixés par les établissements de crédit qui appliquent le pourcentage qui convient le mieux à leur politique bancaire.

Certaines enseignes comme Société Générale, BforBank, PSA Banque, ING Direct, CIC ou Barclays offrent, par exemple, un taux supérieur à 3%. Quelques conditions s’imposent toutefois pour profiter d’un tel pourcentage. D’ailleurs, les offres sont limitées dans le temps et peuvent à tout moment être soumises à des modifications.

La fiscalité des livrets bancaires

Avant de souscrire un livret bancaire à taux promotionnel, il est important de considérer non seulement le montant auquel ce taux s’applique, mais également les clauses suspensives. Les revenus du livret sont en effet soumis à des cotisations sociales et à un prélèvement fiscal de 24% à titre d’impôt sur le revenu lors de leur versement. La déclaration des intérêts bruts doit être effectuée l’année suivante pour que ceux-ci soient soumis au barème progressif.

Certains mécanismes dérogatoires ont toutefois mis en place pour les foyers fiscaux percevant moins de 2 000 euros d’intérêts en 2016. En déclarant leurs revenus au printemps 2017, ces personnes peuvent en effet demander une application du taux forfaitaire de 24% sur leurs intérêts et non du barème progressif. Celles qui disposent d’un taux marginal d’imposition égal ou supérieur à 30% devront choisir le taux forfaitaire le moins élevé.

Les banques et leurs offres promotionnelles

Pas mal d’établissements offrent des taux promotionnels pour leurs livrets d’épargne. C’est le cas notamment de PSA Banque qui, jusqu’au 31 janvier dernier, avait proposé pour son livret Distingo une rémunération brute de 3,20% sur deux mois. Avec un plafond de dépôt fixé à 75 000 euros, cette offre avantageuse est réservée aux nouveaux clients. Celle-ci s’accompagne par ailleurs d’une prime de 40 euros. Passé les deux mois ou une fois le plafond de dépôt atteint, PSA Banque rémunère le livret au taux standard de 1%.

De son côté, Société Générale sert un taux bonifié à 3% bruts pendant trois mois. Uniquement adressée aux nouveaux clients, l’offre s’applique dans la limite de 30 000 euros. À noter que les usagers de 18 à 29 ans profitent quant à eux d’un taux brut de 2% sur six mois.

D’autres établissements bancaires proposent aussi des taux bruts de 3% sur leur livret. Également limitée dans le temps, l’offre est assortie d’un plafond de dépôt de 150 000 euros chez Barclays, de 100 000 euros chez ING Direct, de 75 000 euros chez BforBank et de 50 000 euros chez CIC.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos