mercredi08février
Contrat avec garanties

Opter pour la valeur sûre entre les offres, certes, mais il faut savoir faire le bon choix. Les incertitudes sont toujours présentes dans ce marché. Évitons au mieux les mauvaises surprises.

Face à la multitude d’approches tout aussi variées les unes que les autres, et entre les offres de placement proposées, l’essentiel est de pouvoir les cerner selon trois principes essentiels : 1. Quelle est la durée du placement ? 2. Quels sont les frais à engager ? 3. Quels placements risquent de faire perdre le capital, et quels sont ceux qui n’en auront pas d’impacts ?

Les bons placements sans risques

Le livret A, toujours un bon placement

Les épargnants n’ont ni impôts ni prélèvements sociaux à payer, il est facile à utiliser. C’est une solution parfaite pour le court terme, privilégiant avant tout la souplesse au rendement.

Fructifier son argent facilement et en toute sécurité […] Aujourd’hui, le rendement du Livret A reste positif, ce qui n’était pas forcément le cas il y a encore quelques années.

Philippe Crevel, président du Cercle de l’épargne.

C’est le livret d’épargne qui offre un taux garanti avec un taux fixe de 0,75 %. Il offre un régime fiscal plus favorable et son rendement est intéressant. Les taux d’intérêt restent à des niveaux relativement bas. Il est à noter enfin qu’à compter du 1er juillet 2017, le Livret A ne garantira plus une rémunération supérieure de 0,25 % à l’inflation.

Les contrats d’assurance-vie en euros

Son fondement, c’est sa garantie en capital et sa liquidité en permanence. Il y a 1 624 milliards d’euros d’encours de l’assurance-vie. Le seul risque c’est une forte remontée des taux obligataires. Si la remontée des taux sera progressive, il y aura peu de retraits massifs des fonds en euros.

Donc cela permettrait aux assureurs d’adopter la gestion de leurs actifs généraux au fur et à mesure. Pour référence, le taux de rendement moyen des fonds en euros a été inférieur à 2 % en 2016.

Les bons placements mais avec des risques

Le contrat d’assurance-vie multisupport

Il permet de répartir les épargnes entre des placements en euros et en unités de compte. Il faut donc prévoir l’injection d’une part de UC (unités de compte), avec quelques réflexes de base :

  • Bien doser son allocation en fonction de son goût au risque et de son horizon de placement.
  • S’inspirer du document d’information clé pour l’investisseur, bien identifier les frais du contrat, ou préférer confier le pilotage de leur contrat à un professionnel.

Les SCPI (Société Civile de Placements Immobiliers)

La SCPI surclasse les placements dopés par des taux d’intérêts anémiés.

Les épargnants les approuvent, mais les SCPI constituent un risque potentiel. Pour les gestionnaires de SCPI, il y a toujours plus d’argent à injecter dans de l’immobilier d’entreprise. Rappelons qu’en SCPI, les performances ne sont jamais garanties.

Les résultats dépendent de la stratégie du gestionnaire et notamment de sa façon d’acheter, de céder et de gérer ses actifs.

Frédéric Puzin, président de Corum Asset Management.

L’immobilier Pinel

Ce régime s’arrête le 31 décembre 2017 mais le contexte général est toujours favorable.

Même s’ils remontent, les taux d’intérêt des crédits sont encore bas, donc un pouvoir d’achat toujours appréciable. Cependant, il ne faut surtout pas se laisser tromper par des rendements utopistes affichés. Avant d’acheter, il faut se poser les bonnes questions concernant la qualité et l’attractivité de la localisation du futur immeuble. Une demande locative doit exister et être durable.

Investir dans le temps et limiter le coût

Plus que jamais la prudence reste de mise dans les placements.

Plus que jamais, il faut faire un tri sélectif de l’offre car tout ce qui est proposé n’est pas bon.

Christine Vassal-Largy, directrice du pôle immobilier de Thésaurus.

Que ce soit dans les livrets d’épargne ou dans les placements immobiliers, il faut savoir faire la part des choses. Si la gestion a un coût, elle s’est largement généralisée grâce aux « conseillers-robots ». Ils permettent une automatisation du conseil en gestion de patrimoine avec une intervention humaine qui est très limitée, donc à coût réduit. Par ailleurs, il ne faut pas oublier les options de gestion automatique, comme la sécurisation des plus-values ou l’investissement progressif. Ce sont deux bons outils pour optimiser la performance du placement dans le temps.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos