mardi07février
Cliente auprès d'un DAB

L’année dernière, le Livret A a retrouvé son statut de placement d’épargne préféré des Français.

Souffrant de la concurrence des contrats d’assurance-vie, qui présentaient de meilleurs taux de rémunération, le Livret A avait, pendant presque deux ans, enregistré une collecte négative.

La crise du secteur bancaire a toutefois joué en sa faveur. Du fait de la baisse des taux d’intérêt, les assureurs n’ont en effet plus pu offrir des taux de rendement élevés.

Par conséquent, la différence de taux entre l’assurance-vie et le Livret A n’est plus si flagrante. Ce dernier a profité de cette situation pour réaffirmer ses attributs, à savoir sa défiscalisation et sa praticité.

Compte tenu de tous ces faits, les épargnants français ont décidé de se tourner de nouveau vers le Livret A. C’est ainsi que ce produit d’épargne a dégagé une collecte positive en 2016, affichant un encours total de 256,5 milliards d’euros selon les chiffres de la Caisse des Dépôts et Consignations.

Livret A vs assurance-vie

Auparavant doté d’une rémunération nettement moins attractive que les contrats d’assurance-vie, le Livret A avait été délaissé par les épargnants français. La situation a pourtant basculé.

Alors que les compagnies d’assurance servaient des taux de rendement supérieurs à 3%, les établissements bancaires voyaient le taux de leur Livret A reculer progressivement en dessous de 2%. C’est ainsi qu’entre 2014 et 2015, ce livret bancaire, abandonné par les Français, avait dégagé une collecte négative.

Dans le contexte actuel de baisse généralisée des taux d’intérêt, les assureurs ne peuvent toutefois plus proposer de rendements aussi élevés. En 2016, les contrats d’assurance-vie n’étaient plus assortis que d’un taux de rémunération légèrement en dessous de 2% en moyenne. L’intérêt que suscitent ces placements chez les Français a ainsi baissé. D’autant plus que ces contrats sont soumis à l’impôt, les épargnants ont décidé de placer de nouveau leur argent sur le livret A.

Un retour en grâce du Livret A

Inscrivant son taux de rémunération historiquement le plus bas (0,75%), le Livret A a repris des couleurs depuis l’année dernière. Il doit cette embellie à ses atouts principaux : sa praticité et sa défiscalisation.

En 2016, les dépôts effectués par les Français sur le Livret A ont excédé les retraits de 1,75 milliard d’euros. À la fin de l’année écoulée, ce livret d’épargne avait ainsi enregistré 269,5 milliards d’euros d’encours.

En dépit de son taux de 0,75%, il présente deux avantages non négligeables qui attirent particulièrement les épargnants. En premier lieu, il s’agit d’un placement défiscalisé. Les intérêts générés du Livret A sont en effet exonérés d’impôt.

Contrairement à l’assurance-vie où le souscripteur doit attendre quelques jours avant de profiter de ces fonds, ce livret bancaire permet un retrait ou un transfert immédiat de l’argent qui y est disponible vers un compte courant, que ce soit en agence ou en ligne.

Ainsi, le Livret A redevient bel et bien le placement d’épargne préféré des Français.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos