jeudi23février
Gestion de l'épargne

Les livrets sont des moyens de placements très prisés, mais vu les récentes tendances, ces supports attirent de moins en moins de clients.

Depuis quelques années, le taux de rendement des livrets, qu’il s’agit du livret A ou du LDD (livret de développement durable), a atteint le seuil critique de moins de 1 %. Actuellement, il n'en est encore qu'à 0,75 %. Cette réalité n'est pas encourageante pour les souscripteurs d'autant plus que l'inflation qui joue un rôle important dans la détermination de ce niveau ne permet pas d'espérer une amélioration. À quoi les épargnants doivent-ils s'attendre ?

Un contexte assez décourageant

Actuellement, le niveau de l'inflation est de 0,60 % et au cours de cette nouvelle année, la hausse sera très probable. En tout cas, cette situation agit sur la rentabilité de l'épargne réglementée. Les livrets sont les plus exposés. Et puisque la tendance est en train de s'affirmer avec la montée des prix en général, la possibilité d'un taux de rendement nul, voire en dessous, est envisageable.

Les épargnants comptaient sur l'intervention du gouvernement, mais ce dernier a déjà assuré qu'aucune révision n'est encore possible pour ce qui est des rémunérations. Heureusement, cette modification se fait deux fois par an. On pourrait donc croire que la prochaine sera la bonne.

Les décideurs ont aussi prévu de nouvelles méthodes de calcul. Une nouvelle formule qui dépendra un peu moins de l'inflation sera appliquée dans les prochaines années. Pour le moment, les clients se rappellent des anciennes tendances. On retiendra certainement les incidents de 2014 et de 2015 où les collectes étaient dans le rouge (–6,13 milliards d’euros pour la première année et – 9,29 milliards pour la seconde). Et même si en 2016, celles du livret A sont passées à 1,75 milliard d’euros, celles du LDD tardent de s'améliorer (encore -600 milliards d'euros).

Quelles sont les alternatives ?

Les épargnants pourront toujours attendre que l'inflation vienne à la rescousse et s'accélère d'une manière à ce qu'elle amène les dirigeants à rehausser les taux des livrets d’épargne réglementée. Le gouvernement optera alors pour une stratégie qui protégerait les individus comme le confirment les analystes spécialisés dans le domaine.

Mais d'autres options sont aussi mises à la disposition des intéressés. Il y a par exemple les fameux super-livrets comme le Livret + de Fortuneo. L'enseigne propose actuellement un taux de rendement brut de 2,5 % durant un délai de 4 mois.

Cependant, il faudra aussi rester attentif avec ce type de placement puisque même si le rendement est fiscalisé, la chute des rémunérations pourrait être sévère (0,4 %) après quelques mois.

Une autre solution serait aussi d'opter pour un plan d’épargne-logement (PEL). Bien que la baisse continuelle des taux de crédits immobiliers pénalise ce genre d'investissement, il reste quand même avantageux. Il est même plus compétitif qu'un fonds en euros. Les épargnants devront effectivement choisir les anciens PEL (proposés entre le 1er août 2003 et fin janvier 2015) et non les plus récents (ouverts à compter du 1er août 2016). Les premiers seront nettement plus rentables (avec un taux de rémunération de 2,5 % bruts).

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos