mardi24janvier
Epargne des français

L’épargne des ménages français est menacée par une hausse imminente des prix.

Dans une période de taux bas, les particuliers ont intérêt à s’assurer que l’épargne qu’ils ont investi leur rapporte effectivement, dans le sens où celle-ci permet une revalorisation du capital au minimum du niveau de l’inflation.

L’enjeu prendra davantage d’ampleur cette année au vue d’une hausse des prix prévue dans les prochains mois. Le gouvernement français présage en effet une inflation de l’ordre de 1% sur l’année, une situation qui promet d’affecter les finances des ménages. Le rendement de certains produits d’épargne risque en effet de passer en territoire négatif. Détails !

Une inflation tablée à 1%

Déjà défavorisés après plusieurs années par de taux faibles, les épargnants français sont maintenant sous la menace de l’inflation. Considérons le cas du Livret A qui risque de voir son taux réel reculer à 0,15%.

Si aujourd’hui, le rendement facial et le taux réel de ce produit d’épargne sont tous les deux de 0,75%, une inflation annuelle de 0,6% (niveau recensé par l’Insee au mois de décembre dernier) ramènerait en effet son taux réel à 0,15%.

La situation pourrait même être pire étant donné que les spécialistes prévoient une accélération de cette hausse de prix qui, dans les prochains mois, pourrait s’établir autour de 1% en rythme annuel.

En pleine année électorale, l’Allemagne est déjà alarmée par la situation. L’inflation s’établit en effet à 1,7%, ravivant les critiques émises à l’égard de la politique de faibles taux de la BCE, reprochée d’étouffer les petits épargnants.

Vers des taux de placement négatifs

Relativement faible dans l’absolu, l’inflation en Hexagone affectera sensiblement les rendements, déjà peu élevés, des placements les moins risqués. Un expert explique d’ailleurs qu’

« Une inflation à 1 % avec des taux pour les placements faiblement risqués toujours très faibles pourrait bien se traduire par des taux réels inférieurs à zéro pour les épargnants ».

La baisse s’est déjà amorcée, notamment avec le tassement continu de la rémunération des fonds en euros de l’assurance vie, celui des dépôts à vue, des livrets d’épargne ou encore du plan d’épargne logement. En novembre dernier, la rémunération des dépôts bancaires a reculé à 0,75% en moyenne si elle était de 0,91% une année auparavant.

 

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos