mercredi19juillet
Ménages face à un conseiller d'épargne

Les Français sont de moins en moins enclins à épargner. L’an passé, ils ont en effet choisi de consommer plus. Selon les chiffres de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), le taux d'épargne des ménages a en effet régressé à 13,9% en 2016, contre 14,2% l’année précédente.

L’an dernier, les ménages ont privilégié les dépenses au lieu de placer leurs économies sur des livrets épargne. D’après les données disponibles sur le site de l’Insee, le taux d’épargne des Français n’a jamais été aussi faible depuis l’année 1990. Il était ressorti à 13,5% à cette période.

Les taux historiquement bas et la bonne santé du marché immobilier peuvent expliquer la situation actuelle. En effet, les livrets d’épargne et les fonds en euros sont peu rémunérateurs.

Quant au secteur immobilier, il attire actuellement de plus en plus de personnes. Les Français sont nombreux à profiter de la baisse des prix de l’immobilier pour acquérir une résidence principale.

Les chiffres de l’Insee sur l’épargne en France

Selon un rapport de l’Insee paru en mai dernier, le taux d’épargne des ménages français est à son niveau le plus bas.

Les Français ont beaucoup moins épargné l’an dernier. Leur taux d’épargne, c’est-à-dire les économies qu’ils ont réalisées par rapport aux revenus qu’ils ont gagnés, a atteint 13,9% pour la première fois depuis près de 30 ans. En effet, il était de 13,5% en 1990.

Pourtant, les ménages français sont depuis longtemps considérés comme étant des champions de l’épargne et non des consommateurs excessifs. Leur taux d’épargne oscillait toujours entre 14 et 16%. À titre d’exemple, il s’est établi à 14,2% en 2015.

Pourquoi les ménages épargnent-ils moins qu’avant ?

Si les ménages français n’épargnent plus autant qu’avant, c’est notamment parce qu’ils sont moins convaincus par les supports d’épargne. Ils sont plutôt attirés par le marché de l’immobilier qui affiche actuellement une bonne santé.

D’après l’Insee, les Français ont été plus dépensiers en 2016. Les supports d’épargne peu attrayants sont les causes de la baisse de leur taux d’épargne. Le Livret A, leur placement d’épargne préféré, ne rémunère que 0,75% par an.

Actuellement, les épargnants sont également nombreux à estimer que la fiscalité sur les produits d’épargne (le livret de développement durable, le livret d'épargne populaire, le Livret A, etc.) est trop désavantageuse. Ils affichent également de plus en plus de craintes à l’égard de l’assurance-vie. Ils se montrent notamment inquiets sur l’évolution de son cadre réglementaire.

De plus, les fonds en euros ne rémunèrent plus comme il y a quelques années. Les ménages français sont d’ailleurs connus pour leur préférence pour les produits financiers sûrs. Notons toutefois que l’assurance-vie reste malgré tout leur placement favori.

De plus en plus de Français profitent également des taux extrêmement bas et de la baisse des prix de l’immobilier pour devenir propriétaires de leur résidence principale. Ils sont aussi nombreux à investir dans l’immobilier locatif en vue de générer des revenus du patrimoine.

En France, les ménages consacrent en effet la majeure partie de leurs économies à l’investissement dans la pierre. Pour concrétiser leur projet, ils n’hésitent pas à faire une demande de prêt immobilier auprès des établissements bancaires.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos