mardi04juillet
Des billets et pièces de monnaie d'épargne

L’argent placé dans les livrets et comptes épargne est investi par les organismes financiers dans des projets à grande échelle.Selon le type de compte dont dispose le client, la destination de l’investissement peut varier. L’utilisation de ces capitaux est très importante pour les clients et que leur épargne soit destinée pour des activités productives et bienfaisantes.

Les comptes épargne sont des placements fortement utilisés par les Français. Les banques et les assurances commercialisent des produits d’épargne qui répondent largement aux motivations qui incitent le public à épargner.

Le livret d’épargne permet de mettre de l’argent de côté pour constituer un patrimoine financier qui, au passage, permet de contribuer à des activités solidaires, à la croissance économique du pays…

Si actuellement, une grande partie de cette fortune sont destinées au financement de la dette public et à l’investissement dans l’immobilier, la part engagée dans le développement de l’économie productive est nettement faible.

Dans l’objectif de remédier à cela, le Président Macron propose dans ses projets de réformes une réorientation de l’épargne qui vise à inverser les priorités.

Un encours impressionnant au service de la dette public

Effectivement, les Français disposent d’une richesse financière constituée en grande partie par le stock d’épargne d’une valeur impressionnante. 4500 milliards d’euros : voilà à combien s’élève le montant de ce stock d’épargne. Il s’agit là d’un montant ahurissant dont l’utilité et la gestion suscitent fortement la curiosité.

D’une part, les fonds destinés pour l’épargne interviennent dans le financement de la dette public qui ne cesse de devenir plus volumineux au fil des années. D’autre part, l’immobilier compte beaucoup sur les capitaux d’investissement procurés par le stock d’épargne.

Ces deux champs d’investissement monopolisent la disponibilité des fonds à tel point que seule une petite partie est investie dans les projets productifs sur le plan économique.

À l’origine de cette modalité de distribution des fonds, on peut détecter plusieurs causes incluant la règlementation, la fiscalité mais aussi les aspects sociaux.

Les gens sont enclins à choisir un compte épargne au lieu d’un autre en se basant sur la finalité de l’utilisation de son argent.

Une réorientation prévue dans le projet présidentiel

Les acteurs de l’économie en France reconnaissent l’utilité de mettre de l’ordre sur la modalité d’investissement des fonds obtenus grâce aux comptes épargne. Pour rappel, Emmanuel Macron prévoit dans ses projets de réforme une réorientation de l’épargne en vue de favoriser l’économie productive.

Il n’est donc plus question de prioriser le financement de la dette public. Le principe est dorénavant d’inverser la distribution existante des fonds afin de consacrer la plus grande partie à l’investissement dans des projets productifs.

Cela va parallèlement avec le changement du système de fiscalité qui concerne potentiellement l’assurance vie. Cette dernière étant parmi les placements les plus appréciés des Français avec plus de 1600 milliards d’euros d’encours, la modification au niveau de sa fiscalité entraînera une augmentation de 7% du prélèvement forfaitaire, modification qui aura un impact important au vu du nombre de souscripteurs concernés.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos