lundi17juillet
Evolution du marché financier

Déjà, en période ordinaire, la bourse peut être sujette à de nombreuses agitations. Avec l’été qui s’approche, l’animation va encore augmenter d’un degré. Actuellement, sur le marché financier, on peut constater que les actions baissent en volume. La conséquence logique est surtout que la volatilité des cours s’accroisse en parallèle.

Sur le marché des actions, il faut croire que la stabilité est parfois éphémère surtout durant la période d’été. Dans la foulée des agitations effervescentes entre les ventes et les achats d’actions, l’investissement en bourse requiert un esprit lucide pour ne pas commettre de l’imprudence.

Rester vigilant, veiller à ce que le portefeuille boursier soit « en bonne santé », assurer une certaine tranquillité tout en faisant fructifier le capital… tout cela ne rime pas toujours avec « passer des bons moments » déconnecté du monde professionnel.

Bref, pour la tranquillité, il y a toujours un moyen plus pacifique de développer les avoirs : en investissant dans un type livret d’épargne.

Gérer les avoirs avec prudence

Bien entendu, même si on souhaite s’écarter un peu du mode de vie quotidien, cela n’empêche pas pour autant de continuer à réaliser des bénéfices. On peut toujours faire en sorte d’augmenter la valeur de son patrimoine financier.

Sur le marché des actions, le gain est toujours associé à la vente. Il ne faut pas perdre de vue ce concept.

Le plus judicieux est de prioriser les bénéfices réalisés sur les valeurs technologiques, car ce sont celles-ci qui se hissent à un niveau record. Il ne faut pas non plus négliger les titres de l’indice CAC 40 qui sont à leur apogée depuis 9 ans. Il y a aussi les valeurs moyennes dont la multiplication a été remarquée ces dernières années.

Par ailleurs, il est toujours préférable de ne pas laisser stagner les liquidités qu’on en tire. Il est important de les garder en activité même si cela engage l’acceptation d’un taux d’intérêt faible. Ce qui est par contre à éviter sérieusement, c’est de réinvestir sur des fonds monétaires qui comportent des risques trop grands et qui garantissent mal la rétrocession du capital investi.

Préférer les placements sans risques

C’est plus judicieux d’opter pour les placements sans risques et défiscalisés comme par exemple le livret A ou le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) même si la rémunération de ces placements n’est pas vraiment très convaincante en, surtout quand on a pu profiter d’une meilleure alternative.

Le livret A est plafonné à 22 950 euros avec un taux de rémunération fixé à 0,75% depuis le 1er août 2015. Quant au LDDS, le plafond de dépôt est de 12 000 euros. Ce livret offre le même taux que pour le livret A.

Il arrive aussi que les livrets bancaires présentent des opportunités à ne pas manquer. Par exemple, certaines banques proposent des taux de rémunération très intéressants durant les 2 premiers mois de souscription : cas exact du livret Distingo de PSA Banque.

Celui-ci consiste à appliquer un taux d’intérêt de 3,2% les deux premiers mois dans la mesure où le dépôt ne dépasse pas les 75 000 euros. De plus, les comptes soldés de plus de 20 000 euros sont primés de 40 euros.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos