mardi27juin
Une personne protégeant son épargne

En France, l’inflation a redémarré depuis le début de l’année. Cette hausse des prix à la consommation devrait inquiéter sérieusement les épargnants. En raison du niveau très bas des taux des livrets d’épargne, les chances sont grandes que ces derniers perdent de l’argent. Il leur sera en effet difficile de dénicher des produits servant des taux de rémunération capables d’absorber l’inflation. Détails !

Depuis janvier dernier, les prix à la consommation bondissent en zone euro. Durant le premier trimestre 2017, l’inflation a en effet varié entre 1,1% et 1,3%. Suite aux 0,2% enregistrés en 2016, le gouvernement table d’ailleurs sur une inflation moyenne de 0,8% cette année.

De leur côté, les taux des livrets d’épargne sont toujours aussi bas. Entre une inflation en hausse et des taux de rémunération en berne, les épargnants risquent ainsi de perdre de l’argent. Avec cette inflation de 0,8% attendue, les souscripteurs devront en effet obtenir un rendement net de 0,8% au minimum pour ne pas voir leur capital s’éroder.

Au vu des taux proposés en ce moment, la réalisation de cet objectif s’annonce difficile. Les chiffres indiquent en effet qu’actuellement, les taux de base des livrets bancaires vont de 0,1 à 1%, sans oublier que ces produits sont imposables.

Épargnants exemptés d’impôts

Si elles ne sont pas soumises à l’impôt, les personnes non imposables sont toutefois assujetties à des prélèvements sociaux de 15,5% sur les intérêts de leurs livrets bancaires.

Ces dernières devront ainsi dégager un rendement brut de 0,94% sur leur produit d’épargne pour avoir une rémunération égale au niveau de l’inflation. Parmi les offres actuelles, il n’y a que 4 livrets qui servent un rendement supérieur (entre 1 et 1,37% brut) pour un placement sur 12 mois.

Épargnants imposables

Les personnes appartenant à la tranche marginale d’imposition de 14% seront tenues d’obtenir une rémunération brute de 1,12% pour égaler l’inflation. Actuellement, un seul produit offre un meilleur rendement : le livret de PSA qui sert 1,37% brut pour un placement sur 12 mois.

Pour ce qui est des épargnants dont la tranche marginale d’imposition est supérieure à 30%, ils perdront inéluctablement de l’argent. Ils devront en effet dégager un rendement brut de 1,42% pour éviter une érosion de leur capital.

Or, aucune offre en cours ne propose une telle rémunération. Même les personnes éligibles au taux forfaitaire de 24% (réalisant moins de 2 000 euros d’intérêts par an) devront faire avec un rendement de 1,32% brut maximum. Et elles n’obtiendront une telle offre qu’avec le livret de PSA.

Le Livret A, la solution alternative

Face à ces rendements de plus en plus maigres des livrets bancaires, les épargnants devraient envisager de se tourner vers le Livret A.

Si à l’heure actuelle le Livret A ne propose qu’un taux de 0,75%, celui-ci pourrait toutefois progresser à 1% en août. Dans de telles circonstances, le produit d’épargne réglementé servirait 0,85% en moyenne sur 2017 en franchise d’impôt et de prélèvements.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos