lundi08mai
Plusieurs mains portant des pièces de monnaie

OpinionWay, un institut spécialisé dans les sondages d'opinion en France vient de publier les résultats de ses enquêtes annuelles en matière d’épargne. Il s’avère qu’en moyenne 70% des Français épargnent pour pourvoir aux besoins futurs de ses proches.

L’entraide financière entre les membres de la famille occupe encore une grande place dans la société française.

Pour évaluer le comportement d’épargne des ménages, de nombreuses mutuelles d’épargne et de retraite créent des baromètres pour avoir une vision globale des besoins de ses clients potentiels.

Une enquête récente montre que 86 % des Français accordent une grande importance à l'entraide familiale pour éviter l’exclusion sociale.

Les personnes qui ont répondu aux questionnaires ont consacré 154 euros par mois en moyenne pour cet appui. Ce montant monte à 194 euros mensuels quand il s'agit de financer les besoins courants de ses propres enfants ou les enfants de ses proches.

Globalement, en l’espace d’un an, un Français qui a une source de revenu stable dépense en moyenne 1.972 euros pour des enfants et 1.096 euros pour des parents.

À part les héritages, les donations et les aides courantes, d’autres enquêtes montrent aussi que le produit d’épargne préféré des Français est le livret d’épargne. Cette option offre un gain certain et permet aux épargnants de faire un transfert de patrimoine, tout en bénéficiant d’un immense avantage fiscal.

La destination des aides

Les enquêtes réalisées par OpinionWay ont permis de découvrir différentes formes d’aides.

La majorité des enquêtés (environ 76 %) affirment qu’ils aident en priorité ses proches comme leurs frères et sœurs. Mais les aides destinées aux parents (non dépendants) et aux enfants représentent, respectivement, 53 % et 50%.

Environ 7 personnes sur 10 pensent qu’aider c'est donner sans rien attendre en retour. Ceci est vrai surtout vis-à-vis des personnes âgées et des enfants.

Souscrire des contrats d’assurance-vie ou déposer des fonds pour subvenir aux besoins futurs de ses proches est devenu une pratique très courante. L’entraide intergénérationnelle s’intensifie surtout face aux incertitudes économiques qui se sont accentués récemment. Ainsi, 68% des personnes interrogées pensent que le fait de parler de problèmes d’argent aux membres de sa famille n’est pas un sujet tabou.

Qu’en est-il de l’épargne de précaution ?

Détenir un montant d’épargne conséquent afin créer une belle perspective d’avenir pour ses proches, telle est la règle pour ceux qui accordent beaucoup d’importance à l’entraide familiale.

Sur l’échantillon choisi (environ 1.000 Français âgés de 18 à 75 ans), 34 % déclarent avoir épargné pour appuyer ses proches dans leur première acquisition immobilière et aussi pour payer les frais de scolarité de ses enfants, c'est-à-dire les études supérieures. Bref, 60 % des sondés considèrent l'épargne comme le moyen le plus efficace pour se prémunir des aléas de la vie.

Les livrets d'épargne sont des supports de placement sûrs pour 69 % des enquêtés contre seulement 52 % en 2016. L'assurance-vie tient la seconde place avec un pourcentage de 54 % contre 41 % en 2016.

L’épargne de précaution vise également à préparer une perte d'autonomie. Mais seuls 2 Français sur 10 avouent avoir pensé à mettre de l’argent de côté pour cela.

En ce qui concerne la perte d'autonomie des parents, 64 % des enquêtés trouvent que le soin à domicile est plus facile et moins couteux.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos