lundi22mai
Un couple épargnant dans leur tirelire

Face à l’incertitude du marché actuel, un épargnant rationnel se doit de chercher tous les issus possibles pour faire fructifier son placement. Certes, les établissements financiers proposent une large gamme de produits d’épargne. Mais il faut être vigilant et garder en tête qu’une décision de placement ne se prend pas à la légère, elle doit correspondre à votre profil budgétaire.

Un bon placement vous assure une ressource stable et sans risque dans le futur. L’objectif est de trouver les produits qui rapportent le maximum d’intérêts et qui permettent de réduire les coûts.

Vu le niveau de l’indice CAC 40 qui a atteint son plus haut niveau depuis neuf ans et les élections législatives qui approchent, les mois à venir appellent à une plus grande subtilité en matière de choix de placement.

En effet, les taux d’intérêt sur le marché continuent leur baisse malgré un taux d’inflation positif observé depuis quelques semaines (l’Eonia a récemment baissé de 0,3% si on se réfère aux taux interbancaires observés au jour le jour).

On peut dire que les choix de placement sont devenus plus restreints depuis la campagne présidentielle.

D’un côté, revenir sur les fonds monétaires est devenu un peu plus risqué car ces placements sont indexés sur les taux à court terme.

D’un autre côté, l’utilisation d’un contrat d’assurance-vie en euros reviendrait plus chère car le rendement moyen s’est établi à 1,8%, abstraction faite des prélèvements sociaux.

Les produits qui assurent un capital sans risque et une rentabilité à long terme sont les livrets défiscalisés (type livret d’épargne).

Un placement rentable

La reprise de la croissance depuis quelque temps dans la plupart des pays de la zone euro suscite l’optimisme des acteurs économiques. Les industries innovent et offrent de nouveaux produits. Le marché des biens et services est devenu plus dynamique. Du coup, l’inflation est de retour (+1,2% de croissance annuelle).

À cet effet, le taux d’intérêt moyen du Livret A devrait connaître une légère hausse, de l’ordre de 1% à 1,25% dans les mois à venir.

Avec cette nouvelle hausse, la Banque de France a prévu d’appliquer un nouveau mode de calcul de la rémunération du Livret A à partir du 1er aout.

La rémunération du Livret A va donc connaître une progression positive et l’investissement dans cette catégorie de livret sera nettement plus intéressant.

Les avantages fiscaux

C’est vrai que les livrets bancaires et les Plans d’Épargne Logement (PEL) offrent jusqu’à 2,5% d’intérêts. Ils permettent de concilier rentabilité et solidarité. Mais ces produits d’épargne sont soumis à un régime fiscal un peu plus onéreux comparé au Livret A.

En effet, le régime fiscal du Livret A est indépendant de la situation fiscale de son détenteur. En plus, les intérêts générés par le capital déposé sur un Livret A sont exonérés de l'impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux (Article 157 du Code général des impôts).

Le titulaire d’un Livret A n'a donc pas besoin de mentionner ses gains dans la déclaration de ses revenus annuels.

Par contre, sachez que l'encours du Livret A est pris en compte dans l’évaluation du patrimoine et fait l’objet d’une imposition à l'ISF à la date du 1er janvier.

A découvrir également

  • Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Les bons choix pour votre épargne
PER 
Notre sélection pour votre retraite
Je découvre 
Assurance vie 
Notre sélection des meilleurs contrats
Je découvre 
SCPI 
Notre gamme en direct & en assurance vie
Je découvre