vendredi24mars
Une adolescente avec une carte de crédit

Arrivé à l’adolescence, votre enfant est ou devrait être en mesure de gérer son argent tout seul comme un grand. Pour l’initier à la gestion de son budget, il faut offrir à son enfant la possibilité de prendre en charge tout ou une partie de ses dépenses avec une carte adaptée.

À l’âge de l’adolescence, les enfants sont considérés par leurs parents comme une grande personne. En effet, la plupart des parents leur donnent déjà de l’argent de poche en espèces à cet âge, pour leurs dépenses personnelles, en estimant qu’ils doivent désormais apprendre à gérer tout seuls leur argent.

Mais pour initier l’enfant à la gestion de son budget, il existe d’autres solutions.

Plusieurs types de cartes bancaires sont faits pour les jeunes, dès 12 ans. Il suffira pour vous de choisir entre la carte de retrait, la carte rechargeable ou la carte bancaire à autorisation systématique. Certaines de ces cartes sont associées à un compte ou un livret d’épargne pour les jeunes.

En aidant votre enfant à choisir entre ces cartes bancaires, vous lui offrez la possibilité de prendre en charge tout ou alors une partie de ses dépenses avec une carte adaptée.Le choix dépendra du degré d’autonomie que vous voulez offrir à votre enfant.

La carte de retrait, une carte bancaire pour mineur

La carte de retrait est adaptée en particuliers aux plus jeunes, c’est-à-dire à partir de 12 ans.

Dès cet âge, un enfant peut, avec l’autorisation de ses parents, obtenir une carte reliée à un compte épargne à son nom (livret A ou livret Jeune), qui permet de retirer de l’argent dans un distributeur automatique.

Toutefois, l’utilisation de la carte de retrait a certaines limites. Selon les banques, son usage peut être limité aux distributeurs des agences du réseau, ou alors utilisable n’importe où, même à l’étranger. Mais il est impossible de payer ses achats ni en magasin ni en ligne avec ce type de carte.

Les parents peuvent décider du plafond de retrait hebdomadaire. Ils sont également informés à chaque opération. Selon les réseaux, la carte de retrait coûte de 0 à 20 euros par an.

La carte rechargeable, pour plus d’autonomie

La carte rechargeable, ou carte prépayée, est également accessible à 12 ans.

Cette carte accorde une plus grande autonomie que les cartes de retrait, du fait qu’elles permettent également de faire des achats, en France et à l’étranger.

Les parents fixent les limites de dépenses et rechargent la carte par virement une fois que la somme disponible est consommée.

Les cartes rechargeables coûtent en moyenne 15 euros par an.

La carte à autorisation systématique, presque une vraie carte bancaire

Une carte à autorisation systématique est associée à un compte bancaire que les parents peuvent ouvrir au nom de leur enfant à partir de ses 16 ans, pour 20 euros par an en moyenne.

Particulièrement adaptée aux adolescents qui ont à partir de 16 ans, cette carte leur permet d’apprendre à gérer leur budget et d’éviter d’être à découvert.

En outre, le compte Nickel est aussi une autre possibilité qui est proposée dans les bureaux de tabac. Il est accessible dès 12 ans et propose également, pour 20 euros, une carte à autorisation systématique qui permet des achats et des retraits, chaque retrait étant facturé 1 euro.

Dans les deux cas, il s’agit d’un véritable compte sur lequel on peut mettre en place des virements et des prélèvements.

C’est aussi une solution économique. Car en effet, à débit immédiat, une carte bancaire classique qui est accessible à partir de 16 ans coûte 40 euros, alors qu’une carte jeune à autorisation systématique ne coûte que 20 euros. Ce qui fait qu’entre les 12ème et 16ème anniversaires de votre enfant, vous faite une économie de 80 euros.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos