jeudi16mars
Un couple en train d'épargner dans leur tirelire

Selon une étude réalisée par l’Ifop, les femmes sont celles qui, en général, tiennent les rênes lorsqu’il s’agit de la gestion financière du ménage. Les résultats de ces études sont donc en mesure de remettre en question certains préjugés sur la question des inégalités sexuelles qui subsisteraient au niveau du domaine financier. Entamée en début du mois de février 2017 et dévoilée le 06 mars dernier, cette enquête a été réalisée sur un échantillon de 600 françaises afin de sonder leur opinion sur les questions de la finance et de l’investissement.

L’étude réalisée par l’Ifop pour l’UFF ou Union financière de France révèle des réalités plutôt inattendues sur la prise de décision des couples par rapport à la gestion financière et les investissements patrimoniaux. En effet, lors de cette enquête, la question était :

Dans votre couple, qui de vous ou de votre conjoint est le décisionnaire final sur le choix de vos placements financiers ou patrimoniaux ?

Mais les réponses étaient de loin celles auxquelles la majorité des gens auraient imaginé :

  • 43% des femmes interrogées ont répondu qu’ils prennent les décisions en couple,
  • 42% des femmes questionnées ont affirmé que la décision leur appartient,
  • 8% disent que ce sont leurs hommes qui prennent ce genre de décision,
  • 7% ne se sentent pas concernées par le sujet, car elles sont célibataires et qu’elles prennent donc les décisions seules.

Quels projets passent en priorité ?

Le directeur de l’UFF, Paul Younès, a tenu à faire part de son constat suite aux résultats de cette étude :

L'un des enseignements de cette étude, c'est que les femmes sont de plus en plus décisionnaires dans les finances de leur couple, ce que constatent nos conseillers sur le terrain.

Paul Younès

À noter que 70% de l’échantillon questionné sont des femmes actives, et qu’en procédant au classement des projets, l’on a pu déterminer les priorités de celles-ci après leur retraite:

  • 70% veulent tout simplement voyager
  • 39% d’entre elles envisagent pour leur retraite de s’occuper de leurs proches. L’aide aux proches âgées et dépendants leur tient à cœur
  • 22% projettent d’investir dans des œuvres caritatives ou des associations humanitaires
  • 20% veulent déménager à l’étranger
  • 20% rester dans le monde actif et continuer à travailler
  • 11% ont d’autres projets

Par ailleurs, aussi bien les femmes que les hommes considèrent que le financement de leurs projets personnels est tout aussi important. Ainsi, 23% des hommes et 26% des femmes enquêtés y ont fait allusion, plaçant cette catégorie à la troisième position. Mais le plus étonnant dans cette enquête, c’est que ce sont les hommes (31%) qui ont été les plus portés sur les projets d’avenir de leurs progénitures par rapport aux femmes (24%). Ainsi, cette réponse arrive à la quatrième position.

Les femmes veulent rester prudentes

Dans un cadre général, les femmes n’ont pas, ou très peu de goût pour le risque financier. C’est pour cela qu’elles ne sont pas très portées sur les projets d’investissement. Ainsi, lorsque les enquêteurs leur ont demandé :

Quels sont les deux principaux objectifs qui guident vos décisions d'investissement ?

Elles ont opté, à 39%, pour l’obtention d’un livret d’épargne pour constituer une épargne de précaution afin de pallier les éventuelles difficultés financières. 33% d’entre elles veulent trouver un complément de revenus afin d’assurer leur retraite. Paul Younès de souligner :

L'idée pour la plupart des femmes, c'est d'éviter de prendre trop de risques, notamment parce qu'elles ont encore majoritairement des salaires inférieurs à ceux des hommes et veulent se constituer une épargne de précaution.

Paul Younès

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos