mercredi08mars
Billets euros dans un bocal comme épargne

Les prélèvements obligatoires de nos voisins européens sont inférieurs aux nôtres. Quelques idées peuvent être appliquées pour mettre de l’ordre dans la fiscalité.

Notre système fiscal est complexe. Il peut être source d’inefficacités lorsqu’il perturbe l’affectation des ressources. Toutefois, des solutions existent pour le rendre à la fois plus efficace et lisible. Il faut gagner en lisibilité et fiscaliser les émissions de gaz à effet de serre.

Il serait également nécessaire de prévenir les dommages de la concurrence fiscale et de réveiller l’argent qui dort. En effet, certains produits d’épargne ne sont pas profitables même s’ils sont utilisés pour épargner à long terme.

Une remise à plat de notre système de prélèvement sur l’épargne

Notre système de prélèvement sur l’épargne est aujourd’hui inefficace, illisible et complexe. D’autant plus que la législation est elle-même instable, il serait préférable de mettre en œuvre une nouvelle réforme.

La complexité du système n’est pas justifiée. Les différents régimes dérogatoires ne répondent pas à des objectifs bien définis et cohérents entre eux, en matière d’équité ou d’efficacité économique. Il convient de simplifier et unifier les prélèvements sur l'épargne qui comprennent deux étages. Le second est surtout la principale source de distorsions, alors même que le rendement budgétaire est modeste.

La fiscalité des livrets d’épargne

L’idéal serait d’avoir un système fiscal simple, directement incitatif à l’épargne à long terme. Pour les livrets d’épargne, les revenus sont amputés des prélèvements sociaux.

Notre système fiscal se distingue par sa complexité, avec une certaine instabilité, une profusion de niches ainsi qu’une grande hétérogénéité de l’imposition des revenus de l’épargne suivant leur origine.

En ce qui concerne le livret d'épargne, c’est un placement de choix pour rémunérer ses liquidités. Pour ce produit bancaire, la fiscalité se calcule selon le type de livret : réglementé ou non. Le premier bénéficie d’une fiscalité avantageuse tandis que le second, soumis à l’impôt, offre un plafond et une rémunération de dépôts plus élevés.

Notons que pour profiter des meilleures rémunérations et des cadres fiscaux plus avantageux, les personnes souhaitant épargner sans risque sur le long terme doivent se renseigner du côté des fonds en euros ou du compte à terme.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos