vendredi13octobre
Pièces d'argent entourées de tirelires

Le gouvernement prévoit, très prochainement, de faire subir aux produits d’épargne de nouvelles règles de fiscalité. À quelques mois de l’année 2018, les épargnants sont sur le qui-vive en pensant à ce qu’adviendront leurs économies. Si ces futurs changements visent à alléger la fiscalité des Français, il est cependant judicieux de se décider sur un certain placement.

Dans le cadre du budget 2018, une réforme sur la fiscalité des revenus du capital mobilier est à prévoir dès le début de l’année prochaine. Les intérêts et les plus-values des placements mobiliers seront désormais soumis à une taxe unique, nommée Prélèvement Forfaitaire Unique, de 30%.

Si les épargnes défiscalisées comme le Livret A et le Livret de Développement Durable et Solidaire ne sont pas concernées par ce changement, le Plan Épargne Logement qui sera ouvert à partir de janvier prochain sera soumis au PFU dès la première année. Le Plan d’Épargne Retraite Populaire, pourrait, quant à lui, devenir plus avantageux étant donné le report du prélèvement à la source.

Le PERP, un placement tout aussi avantageux

Pour les épargnants qui veulent disposer d’un revenu supplémentaire une fois retraités, souscrire un Plan d’Épargne Retraite Populaire (PERP) est une solution. Cet investissement permet de constituer une rente viagère. Il est possible de verser jusqu’à 10% des revenus professionnels tous les ans alors que la somme versée dans ce plan d’épargne est déductible des revenus imposables.

Le PERP permet, de ce fait, de payer moins d’impôt. D’autant plus que la retenue à la source est reportée d’un an. De ce fait, l’année de transition, qui aurait dû être l’année 2017 est décalée pour 2018. Le prélèvement à la source consiste à être imposé sur l’année de perception des revenus.

Le décalage rend les dispositifs comme le PERP plus attrayants. D’où l’intérêt d’en ouvrir dans l’immédiat, ou d’effectuer des versements pour les détenteurs du plan.

Le PEL, soumis au Prélèvement Forfaitaire Unique de 30% à compter de 2018

Le Plan Épargne Logement (PEL) est un placement permettant d’accéder à un prêt immobilier, en cas de projet d’acquisition d’une résidence principale. Il s’agit d’une épargne avantageuse du fait de sa rémunération élevée, chiffrée à 1% et de la prime octroyée par l’État au moment de l’emprunt.

De plus, Il est exonéré d’impôt durant les 12 premières années du contrat, mais seulement soumis aux prélèvements sociaux à 15,5%.

Suite à la réforme fiscale élaborée par le gouvernement Macron, le PFU de 30% sera directement appliqué aux PEL ouverts à partir du 1er janvier 2018. Le rendement de ce type d’épargne sera réduit à 0,7% (net d’impôts), moins que le livret d’épargne A dont le taux d’intérêt s’élève à 0,75% et qui arrive tout juste à la hauteur de l’inflation.

Étant donné que les plans ouverts avant la fin de cette année bénéficieront encore de l’exonération pendant 12 ans et de la bonification due à la prime, il est conseillé d’en ouvrir dès aujourd’hui.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos