lundi09octobre
Acte d'épargner pour le logement

Le PEL est un plan épargne destiné aux citoyens de tous âges. Intéressant en termes d’intérêt, il contribue à la constitution d’un capital qui permet à l’épargnant d’acquérir une maison, un terrain ou tout autre bien immobilier. En ce qui concerne l’emprunt, il est également avantageux. Ces quelques lignes résument le fonctionnement et les atouts de ce Plan Epargne Logement.

Toute personne désirant souscrire un PEL doit savoir que la durée du contrat est de 15 ans. Durant cette période, il a la possibilité d’épargner afin d’acquérir un bien immobilier. Il peut également utiliser son gain pour des travaux de construction ou de réparation.

Avec ce plan d’épargne, le souscripteur peut également profiter d’un taux d’emprunt intéressant. Le taux garanti actuel hors assurance étant de 2,7%. Pour pouvoir bénéficier de tous ces avantages, l’épargnant peut contacter sa banque. Toutefois, il est nécessaire que cette dernière collabore avec une société financière de crédit. Différentes conditions sont également exigées afin de bénéficier des avantages de ce plan épargne.

L’ouverture du Plan Epargne logement

Pour commencer, il n’y a aucune limite d’âge pour l’ouverture d’un PEL. Même les mineurs peuvent y souscrire. Ensuite, un épargnant n’a droit qu’à une seule souscription.

Ce plan d’épargne simple dure au moins 4 ans. Si le souscripteur effectue un retrait durant ces quatre premières années, le PEL risque d’être fermé.

Pendant cette première période, un versement régulier doit se faire sur le compte épargne. Il peut être mensuel, trimestriel ou semestriel. Au moment de la souscription, l’épargnant doit verser 225 euros. En effet, le capital doit atteindre 540 euros avant la cinquième année. Le versement mensuel est alors estimé à 45 euros.

L’évolution du PEL

D’abord, le Plan Epargne Logement ne peut durer au-delà de 10 ans. Une fois ce délai dépassé et que le PEL n’est pas fermé, il se transforme en livret d’épargne. Aucun versement n’est plus possible au-delà de la dixième année.

Ensuite, l’épargnant peut toujours demander un prêt immobilier durant les cinq dernières années de souscription. Toutefois, il ne doit pas dépasser les termes du contrat.

Enfin, en ce qui concerne les intérêts, ils continuent encore de courir après 10 ans de souscription. Actuellement, le taux d’intérêt est de 1% avec une prime de l’état de 1%. Si la souscription a été faite après le 1er aout 2003, l’épargnant bénéficie, avec la prime étatique, d’un taux de 2,5% à 3,5%.

Épargne et emprunt maximaux

Un souscripteur peut épargner jusqu’à 61 200 euros grâce au PEL. Avec les intérêts capitalisés, ce chiffre peut très bien augmenter. Pour ce qui est de l’emprunt, il peut atteindre 92 000 euros. La durée étant de deux à 15 ans.

Avant de conclure, il est important de noter que des prélèvements sociaux sont effectués sur les gains du PEL. Toutefois, aucun impôt sur le revenu n’est appliqué à compter de la 12ème année.

Pour trouver la meilleure offre possible, le souscripteur peut se référer au comparatif livret d’épargne. Cette démarche lui permet de voir tous les détails sur les formules épargnes disponibles.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos