mardi24octobre
Pièces pour investissement

Les Français sont de fervents épargnants. S’ils mettent de côté quelques ressources par précaution ou pour se constituer un capital, ils s’intéressent également à l’économie sociale et solidaire. À cet effet, le pays connait une forte expansion des placements solidaires depuis quelques années. Focus sur le mécanisme de ce type d’investissement et ses catégories.

L’épargne solidaire est en continuelle progression depuis plusieurs années. Bien que les fonds investis sur ce type de placement ne représentent que 0,2% du patrimoine financier, ce dernier est davantage sollicité par les Français malgré sa faible rémunération par rapport aux épargnes classiques. Ainsi, le montant total des versements s’élevait à 9,76 milliards d’euros en 2016, soit une augmentation de 15,5% en comparaison à l’année précédente.

Près du trois quarts des encours viennent des Organismes de placement collectif ou OCP, les restes proviennent des établissements bancaires ainsi que d’un investissement direct auprès des entreprises solidaires.

Toujours est-il que les acteurs de l’économie sociale et solidaire militent encore pour vulgariser l’épargne solidaire, ce qui contribuera davantage à son développement.

Les principes de l’épargne éthique et solidaire

En valorisant leur côté altruiste, les Français sont plusieurs à opter pour l’épargne solidaire en dépit de son rendement qui est largement inférieur à celui des épargnes classiques. Loïc Dano, le responsable des offres de gestion de patrimoine, des produits d’épargne et de l’assurance-vie de la Maif affirme que :

Lancées en 2009, nos offres ont été bien accueillies. Nous sentons qu’un mouvement de fond se dessine, grâce à notre clientèle. La responsabilisation de la consommation touche le secteur de la finance et de l’épargne. Où va notre argent ? Comment est-il géré ? Nous devons être le plus transparents possible, tout en produisant du rendement.

Loïc Dano.

Les fonds déposés dans les OPC solidaires (Organisme de placement collectif) forment près de 75% de l’encours de l’épargne solidaire (73,9% plus précisément). Il s’agit des Fonds Communs de Placement d’Entreprise (FSPE) ou des fonds investis à 90% en Investissement Socialement Responsable (ISR) et à 10% dans les entreprises solidaires qui disposent d’un impact social très élevé.

La Banque Postale propose une offre solidaire, accessible à partie d’un Plan Épargne en Actions (PEA) et d’un contrat en assurance-vie. 5 à 10% des fonds sont investis en ISR, et destinés à favoriser l’emploi et l’insertion sociale. Son responsable du pôle épargne, François Boisseau, explique que :

Les investissements sont sous contrôle de la Fédération internationale des droits de l’homme, qui détermine les critères des valeurs dans lesquelles il est investi.

François Boisseau.

Il n’est toutefois pas obligatoire de passer auprès d’un organisme financier car effectuer un placement direct auprès d’une entreprise solidaire est également faisable. L’association Habitat et Humanisme promeut d’ailleurs cette alternative.

À noter que cette dernière lutte en faveur de l’insertion en logement des familles en difficulté, et a accompagné plus de 20 000 ménages depuis sa création en 1985.

Les fonds dédiés à ce type de placement sont accessibles à partir d’un compte-titre. En conservant ce titre pendant une durée supérieure à 5 ans, un abattement de 18% sur l’Impôt sur le Revenu est octroyé. D’autant plus qu’il s’agit d’un investissement sûr. Sophie Des Mazery, directrice de Finansol, l’association qui promeut la solidarité dans l'épargne et la finance, assure que :

Des éléments permettent de tempérer le risque. Les gérants ont des obligations vis-à-vis des épargnants, dont celles de précaution, de sécurité, de sauvegarde. Les entreprises solidaires sélectionnées ont un modèle économique stable. Elles réinvestissent la grande majorité de leurs bénéfices. D’ailleurs, elles ont souvent mieux traversé la crise de 2009/2010.

Sophie Des Mazery.

Les différents types de placements solidaires

L’épargne de partage, un des placements solidaires, est formée à partir des dons octroyés par les épargnants. La somme de 1,18 milliard d’euros, provenant du Livret A et du LDDS, constitue l’un huitième de son encours. Ce montant résulte de tout ou d’une partie des intérêts abandonnés, en faveur du placement solidaire.

Si cette forme d’épargne est proposée dans plusieurs établissements bancaires et les compagnies d’assurances, l’association Habitat et Humanisme en est la première bénéficiaire.

L’assurance-vie solidaire, quant à elle, n’est pas encore assez développée. Selon Sophie Des Mazery :

Tous les produits d’épargne devraient avoir leur déclinaison solidaire. 40 % de l’épargne est investie dans l’assurance-vie, soit 1 500 milliards d’euros, mais il existe très peu de produits solidaires.

Sophie Des Mazery.

Mouna Aoun, responsable du marketing mass market et spécifique à La Banque Postale, trouve une explication dans le fait que le don d’intérêts n’est pas facile à commercialiser étant donné qu’il diminue la performance financière. Les conseillers clientèles ont du mal à vendre ce type de produit. Elle affirme, en revanche, que :

Les clients sont plus enclins à répondre aux thématiques affinitaires ou communautaires. Par conséquent, il faut penser à leur donner des feedbacks car ils recherchent une histoire, un retour qualitatif et quantitatif sur l’impact de leur don.

Mouna Aoun.

Dans sa catégorie, l’épargne salariale solidaire détient la première place. Ce type livret d’épargne représente 63,5% de l’épargne solidaire, dont l’encours équivaut actuellement à 10 milliards d’euros. S’ensuit l’épargne bancaire dont la part s’établit à 31,3%, enfin les placements provenant des entreprises solidaires à 5,2%.

Par ailleurs, la finance solidaire de l’épargne salariale est chiffrée à 8,20%, ce qui représente un taux fortement élevé par rapport à l’assurance-vie et aux livrets d’épargne dont la part de financement s’élève respectivement à 01% et 0,28%.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos