vendredi27avril
Livret A

La gamme de produits d’épargne est de plus en plus élargie grâce aux nombreux établissements financiers qui les proposent. Les usagers sont invités à effectuer leur choix en fonction de leur moyen. Le livret A, parmi les livrets réglementés, se démarque grâce à ses performances. Les consommateurs bénéficiant des sommes plus importantes sont redirigés vers les livrets non réglementés.

Le commerce des produits bancaires regroupe de nombreuses offres concernant l’épargne. Des tarifs qui varient selon le type du livret ainsi que sa catégorie. En général, ceux réglementés présentent les mêmes atouts. Les usagers ont une préférence particulière pour le livret A.

Les avantages de ces placements varient d’un établissement à l’autre. Cela concerne surtout les livrets non réglementés. La différence entre les produits se remarque sur les diverses fiscalités, le taux d’intérêt et les montants autorisés pour les dépôts.

La vigilance des utilisateurs est sollicitée sur l’implication de leur besoin et de leur moyen par rapport à la destination de leur investissement.

Les avantages des livrets réglementés

À savoir, ces produits d’épargne sont catégorisés en deux groupes bien distincts :

  • Les livrets non fiscalisés regroupant le livret A, le livret Bleu de Crédit Mutuel, le livret Jeune, le LDDS (Livret Développement Durable et Solidaire) et le livret d’Epargne Populaire,
  • Les offres rattachées à des frais spécifiques (Prélèvements sociaux ou impôt sur le revenu) dont le CEL ou Compte Épargne Logement et le PEL ou Plan Épargne Logement.

Dans les détails, le livret A en particulier est très apprécié grâce à ses atouts considérables. Cela malgré son taux d’intérêt de 0,75%. Le plafond s’élève à 22 950 euros outre la disponibilité des retraits en tout temps. Quant au LDDS, le rendement reste le même jusqu’à une somme de 12 000 euros.

Le livret Jeune pour les âgés de 12 à 25 ans présente les mêmes avantages étant donné son large rapprochement au livret A. Le montant du plafond est réduit à 1 600 euros. Les placements sont plafonnés à 7 700 euros pour le livret d’Epargne Populaire. Une légère hausse est remarquée pour le rendement à 1,25%.

La gratuité en termes d’impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux favorise cet attrait vers ces livrets.

Il est préconisé de privilégier ces placements en vue de se protéger contre les imprévus outre les nombreux avantages que présentent ces produits d’épargnes.

En outre, les livrets fiscalisés argumentent au niveau de leurs spécificités. Ces investissements sont destinés principalement pour un projet immobilier. Ainsi, le taux d’intérêt varie selon les cas (Construction, achat ou travaux). Le taux d’intérêt y est connu à l’avance.

En ce qui concerne le PEL, Le dépôt maximum est plafonné à 15 300 euros avec un taux de 0,5%. Ce type de placement est soumis aux prélèvements sociaux. À l’inverse, pour un rapport de 1% jusqu’à une somme de 61 200 euros, les intérêts seront fiscalisés de l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux.

Le fonctionnement des livrets non réglementés

Les taux d’intérêt pour les livrets non réglementés ou supers livrets sont imposés par les distributeurs. Leur avantage repose sur le taux bonifié permettant aux usagers de bénéficier d’un rendement boosté sur un plafond déterminé en avance. Il s’agit de services dédiés aux clients récents comme étant une offre de Bienvenue.

La limite des investissements y est largement excédentaire à celle des livrets réglementés. En revanche, leurs taux d’intérêt sont modérés. Tout en sachant que les usagers de ces services ne sont pas exonérés de certaines fiscalités.

De nombreux enseignes bancaires proposent ce type de livrets d’épargne. Les intéressés sont de ce fait invités à recueillir de plus amples informations avant une éventuelle souscription. Les indicateurs pour la comparaison sont simples : l’offre de bienvenue, le montant minimal du dépôt initial, le taux de rémunération basique et le plafond de dépôt bénéficiant d’un taux bonifié.

Depuis l’incursion de la « flat tax » de 30% le 1er janvier 2018, les investisseurs les plus fortunés sont incités à investir dans des supers livrets pour de meilleurs rendements.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt