mercredi21février
Jeune fille en train de faire ses comptes financiers

Une fois de plus l’idée de créer un plan d’épargne en action pour les jeunes refait surface et retient l’attention du gouvernement. Cette fois-ci, l’exécutif compte regarder de près ce type de placement. Seulement, les avis divergent en ce qui concerne la légitimité de cette initiative qui risque de voir le jour dans un prochain avenir.

Dans le cadre du Pacte ou Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises, le gouvernement français a mis le PEA Jeune (plan d’épargne en action) dans sa liste des priorités.

D’ailleurs, les parlementaires en ont débattu les clauses afin de déterminer si ce projet doit figurer dans le budget 2018 ou non. Bien entendu, l’avis des citoyens ainsi que celui des entrepreneurs aussi ont été pris en compte. D’après les sondages, il faut croire que l’idée bien serait vue par la majorité. Et ce, malgré quelques divergences d’opinions qui ont permis à certains points d’être pointés du doigt.

Qu’est-ce qu’un PEA ?

Techniquement, le PEA ou PEA-PME est un placement spécialement réservé au contribuable ainsi qu’à leur conjoint, soumis à une imposition commune. Jusqu’ici, cette initiative ne concerne en aucun cas les jeunes, qu’ils soient mineurs ou pas. Concrètement, tous ceux qui sont encore rattachés au foyer fiscal de leurs parents sont exclus.

Toutefois, il se trouve qu’un projet de révision est en cours de gestation au sein de l’exécutif. Une idée qui risque d’obtenir sa place au sein du Pacte.

Et si le PEA Jeune était instauré ?

Si le PEA Jeune est approuvé alors, dès l’âge de 16 ans, les particuliers pourront commencer à investir dans le secteur de l’épargne. Contrairement au PEA classique qui est plafonné à 150 000 euros, celui de ce dispositif est fixé à 25 000 euros.

D’après les défenseurs de ce nouveau concept, l’occasion est parfaite pour permettre aux jeunes de s’initier à ce type d’investissement en mettant à leur disposition, un instrument à dessein éducatif. Après tout, le but principal est permettre aux mineurs de se familiariser au financement des entreprises et au fonctionnement des marchés.

Le PEA Jeune est approuvé par la majorité

Il faut préciser qu’avant de passer à la collecte de l’avis du grand public, le PEA Jeune a été déjà consulté par le Parlement puis par les chefs d’entreprise.

À la fin du scrutin, il a été prouvé que 57% des Français sont favorables à la proposition. 28% sont contre et les 15% restants ne se sont pas prononcés.

Quoi qu’il en soit, cette résolution concernant les livrets d’épargne a fait resurgir des opinions différentes. Ce fut bien le cas pour l’Ansa qui estime que le PEA Jeune devrait aussi concerner ceux qui sont encore liés au foyer fiscal de leurs parents.

Le groupe pense même que les ascendants devraient être en mesure d’en ouvrir pour leurs petits dès leur plus jeune âge. Aux yeux du FBF (Fédération bancairefrançaise) qui est un peu sceptique, il s’agirait plutôt d’ : Investissements importants [au regard] du potentiel succès du marché actuel du PEA.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt