vendredi19janvier
bocal avec des pièces euros

Les placements à taux de rémunération fixé à 0,75 % ont eu le vent en poupe durant l’année 2017. De nouveaux chiffres record ont révélé une meilleure collecte depuis 2013. Le mois de novembre 2017 a été le plus faste, en termes de confiance des épargnants. Finalement, ces placements ont encore tiré parti des évènements politiques qui ont incité les ménages à privilégier la prudence.

Les placements à taux de rémunération fixé par l'Etat ont connu une dynamique sans précédent dans le courant de l’année 2017. Le plus bas niveau historique des taux d'intérêt, ainsi que la baisse de l’influence des régulateurs sur les rendements sont passés par là.

Les spécialistes s’emploient de leur côté à étaler les nouveaux chiffres records depuis 2013. En novembre 2017, le regain de confiance des épargnants vis-à-vis des placements à taux de rémunération fixe a été le plus palpable.

Vraisemblablement, ils ont très vite oublié leurs inquiétudes liées à la montée du Front National, ainsi qu’aux incertitudes engendrées par les élections présidentielles.

Une année 2017 très favorable

Pour les placements à taux de rémunération fixé par l’État (0,75 %), l’année 2017 est certainement à marquer d’une pierre blanche. En effet, les épargnants se sont montrés très actifs, profitant des taux d’intérêt atteignant leur plus bas niveau historique.

La collecte des produits d’épargne a ainsi atteint le chiffre record de 14 milliards d’euros à la fin du mois d’août 2017. Une dynamique sans précédente qu’on peut aussi attribuer à l’amenuisement de l’impact des régulateurs sur les rendements, selon les propos de Philippe Crevel, dirigeant chez Cercle de l’Épargne.

De nouveaux records enregistrés

Certes, le Livret A et le LDDS ont connu une régression vers la fin de l’année 2017. La collecte des deux placements a toutefois dépassé la barre des 12 milliards d’euros sur onze mois. Sur la même période, ils devancent largement l’assurance-vie qui a plafonné à 7,2 milliards d’euros.

Fin novembre, l’encours des placements se chiffre, quant à lui, à quelque 372,9 milliards d’euros. De nouveaux records sont ainsi réalisés depuis 2013, année où le plafond du placement préféré des Français a été relevé.

Un coup d’arrêt pour 2018 ?

Le regain de confiance des épargnants vis-à-vis du Livret A datant de novembre 2017 a faussé toutes les prévisions. Un état d’esprit qui a également permis de surmonter la méfiance et les incertitudes relatives aux élections présidentielles et à la montée du Front National.

Même le remaniement à venir récemment annoncé par le gouvernement ne suscite pas la méfiance des Français. Même le gel du taux du placement à 0,75 % pour 2 ans et la réforme de la fiscalité de l’épargne n’ont pas changé la donne. Reste à savoir si les épargnants continueront d’y croire, face au regain d’inflation prévu par l’INSEE durant le premier trimestre 2018.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos