UNE TIRELIRE

    Le succès du livret A est tel aujourd’hui qu’on en oublierait presque que ce placement a été inventé il y a deux siècles. En effet, la collecte nette de ce produit d’épargne a été évaluée à presque 2 milliards d’euros au mois d’avril 2018, ramenant alors à plus de 8 milliards la collecte nette depuis le début de l’année.

    Le livret A est un produit d’épargne qui a toujours connu un succès auprès des Français. D’ailleurs, l’augmentation constante de ses chiffres de mois en mois en est la preuve formelle. Entre le début de l’année 2018 et le mois d’avril, ce placement a dépassé la barre des 8 milliards d’euros de collecte nette.

    Comme tous les ans, excepté en 2015, le mois d’avril réussit particulièrement au livret A, avec une collecte nette qui s’établit à 1,78 milliard d’euros. Il faut savoir que les observateurs misent d’ailleurs sur un scénario similaire à celui de 2017, soit un premier semestre particulièrement fructueux suivi d’une période d’accalmie.

    Un scénario similaire à celui de 2017

    Hormis l’année 2015, le mois d’avril a toujours été profitable au livret A au cours des récentes années. Pour cette année 2018, le quatrième mois de l’année a enregistré une collecte nette s’élèvant à 1,78 milliard d’euros. Ladite collecte est donc restée positive pour le livret A depuis le début 2018.

    Il faut savoir que les observateurs économiques tablent d’ailleurs sur un scénario identique à celui de 2017 : la collecte nette du livret A pourrait réaliser une performance impressionnante jusqu’à la fin du premier trimestre, avant de stagner.

    Toujours est-il que la collecte nette du livret A en 2017 a été de 10,24 milliards d’euros, alors qu’au terme du mois d’avril 2018 elle est déjà à 8,16 milliards d’euros.

    Le livret A toujours chouchou des Français

    Le rendement réel négatif des livrets A ne semble pas rebuter les Français, loin s’en faut. Pour ces derniers, c’est le côté fiable de ce placement qui prime. Quand on ajoute à cela la liquidité ou la défiscalisation du livret A, il n’en faut pas plus pour rassurer les Français.

    Par ailleurs, la conjoncture économique actuelle pousse littéralement ces derniers à souscrire le livret A. L’augmentation des prélèvements obligatoires a fortement pénalisé le pouvoir d’achat des ménages, sans compter l’inflation qui est en hausse. En effet, tous ces événements ont insufflé aux ménages le besoin de se prémunir, si bien que l’épargne prévaut contre la consommation.

    Il faut savoir que pour cette année 2018, le taux d’épargne des ménages français est estimé à environ 14% de leurs revenus disponibles bruts, ce qui est globalement une belle performance.

    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives