mardi27mars
concept sur les placements

La Fédération Française de l’Assurance ou FFA a dévoilé les tendances de l’épargne française et démontre la performance de l’assurance-vie en euros. Ce type de placement, priorisé par près de la moitié des ménages, est une solution efficace qui permet d’anticiper la baisse de revenus, une fois à la retraite.

L’assurance-vie fait partie des placements préférés des Français, quoique la FFA (Fédération Française de l’Assurance) a révélé une collecte nette moins importante en 2017. Ce recul reste paradoxal, étant donné sa performance par rapport aux autres placements sécurisés, tels que les livrets réglementés et les plans d’épargne.

Les avantages découlant de ce produit d’épargne, notamment son rendement élevé, sont des leviers d’attractivité. D’autant plus que le contexte actuel prévoit une réduction de pensions pour les retraités, si bien qu’ils auront intérêt à réaliser des placements d’argent sur le long terme.

Les fonds en euros rapportent plus d’intérêts tout en garantissant le capital déposé.

L’assurance-vie, une solution efficace pour préparer sa retraite

Le système de retraite des Français connaît actuellement un déséquilibre financier. Les pensions des retraités gardent, de ce fait, leur tendance baissière.

La Fédération Française de l’Assurance ou FFA prévoit une réduction de revenus de 8% pour les salariés non cadre (de 77% à 69%), et de 6% pour les salariés cadres (de 57% à 51%), au cours des 10 prochaines années. Concrètement, un salarié non-cadre ayant perçu 2 000 euros par mois recevra une pension de 1 380 euros au lieu de 1 540 euros, une fois retraité.

À cet effet, les Français doivent se préparer minutieusement pour garantir un minimum de confort à leur retraite. Dans cet objectif, l’assurance-vie est une solution à privilégier, du fait de sa liquidité et de l’inexistence de plafonds en matière de dépôt.

La souscription à ce type de placement présente d’autres avantages, tels que la possibilité de choisir entre plusieurs supports financiers (immobilier, actions ou obligations) ainsi qu’une fiscalité attrayante, quelles que soient les étapes (épargne en cours ou transmission).

Par ailleurs, les assurés peuvent profiter d’une meilleure rémunération, en comparaison aux autres placements. À titre d’exemple, les contrats en euros qui dispose d’un même garanti de capital, rapportaient 1,8% en 2017 alors que le rendement du Livret A et celui du Plan épargne logement (PEL) sont respectivement de 0,75% et 1%. Quant aux unités de compte, leur performance est estimée à 4,6% par an.

Un placement qui a pris du recul en dépit de sa performance

Si 44% des foyers français ont choisi l’assurance-vie pour leur épargne, ce placement a toutefois connu un repli en 2017. En effet, sa collecte nette s’élevait à peine à 7 milliards d’euros contre 17 milliards l’année précédente.

Celle des livrets épargne réglementés (livret A et Livret de Développement Durable et Solidaire) est estimée à 12 milliards tandis que celle des livrets fiscalisés s’élève à 13 milliards. Quant aux comptes de dépôt, leur collecte a atteint 38 milliards d’euros nets. Cet engouement pour les comptes dormants s’explique par l’attentisme des Français suite aux différentes réformes de l’épargne.

C’est au deuxième semestre que la collecte sur l’assurance-vie a repris son élan. Et elle a gardé son rythme en ce début d’année, ce qui reflète une nouvelle appétence des épargnants pour les investissements à risques.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt