vendredi23mars
épargne placement

La Banque de France estime que le taux de l’inflation devrait grimper à 1,6% en 2018. Les épargnants ont de quoi s’inquiéter étant donné que les rendements des placements les plus courants seront inférieurs à ce niveau. Dans quels supports faut-il ainsi investir pour espérer générer un gain ? Éléments de réponse !

Cette année, l’inflation va une fois encore s’accélérer. Si elle a progressé à 1% l’an dernier, l’exécutif s’attend à ce qu’elle passe à 1,1% en 2018. Selon les dernières prévisions de la Banque de France, le rythme de progression promet même d’être plus important. L’institution table en effet sur un taux de l’ordre de 1,6%.

Par ailleurs, la hausse généralisée des prix se répercutera significativement sur l’épargne des Français. Celle-ci connaîtra en effet une perte de valeur considérable.

Pourquoi ? Parce que les rendements des placements, dont le premier objectif est de protéger le capital de l’inflation, resteront stables. Certains reculeront même. Dans une telle situation, les supports qui pourront générer un gain réel ne sont pas nombreux.

Les produits soumis aux prélèvements sociaux

Il s’agit des :

  • PEL (plans d’épargne logement) ouverts avant 2018
  • contrats d’assurance-vie en euros.

Pour préserver le capital de leurs souscripteurs, les placements soumis aux prélèvements sociaux devront afficher un rendement de 1,93%. Servant un taux brut de 2 à 2,5%, les PEL souscrits entre 2006 et janvier 2016 protègeront ainsi le capital de l’inflation. Concernant l’assurance-vie en euros, le rendement moyen prévu est de 1,4% cette année. Rares seront les fonds qui proposeront une rémunération avoisinant les 2%.

Les produits intégralement fiscalisés

Il s’agit des :

  • livrets bancaires
  • PEL souscrits en 2018
  • PEL d’au moins 12 ans

Eu égard à l’imposition au prélèvement forfaitaire unique de 30%, les placements intégralement fiscalisés devront au moins servir un rendement brut de 2,3% pour pouvoir contenir l’inflation. Si certains « vieux PEL » pourront réaliser une telle performance, aucun livret bancaire n’y parviendra.

Les produits défiscalisés

Ce sont les :

  • livrets A ;
  • LDDS (livrets de développement durable et solidaire).

Ces livrets réglementés devront générer un rendement de 1,6% au minimum pour être en mesure de préserver le pouvoir d’achat du capital qui y est placé.

Le gouvernement a pourtant décidé de maintenir le taux de ces produits défiscalisés à 0,75% jusqu’en 2020. Ainsi, le Livret A pourrait dégager un rendement réel de -0,85%.

Tous ces éléments pris en compte, il s’avère ainsi nécessaire pour les épargnants de se tourner vers des placements plus risqués (sans garantie sur le capital ou à moindre liquidité) pour augmenter leurs chances de réaliser des gains.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt