Novembre 2018

Le PEL reste avantageux malgré la remontée de l’inflation

Livret PEL avantageux avec remontée inflation

Il n’y a plus à redire que plus de rendement implique plus de prise de risque, en matière d’épargne. Les partisans des placements sécurisés n’auront, de ce fait, droit qu’à de minces rémunérations. D’autant que ces dernières peuvent même devenir négatives, si l’on tient compte de l’inflation si bien qu’un tri des supports existants est de mise pour espérer s’en sortir gagnant.

LE LEP est moins populaire que ce qu’il devrait être

LEP moins populaire

Si les Français sont réputés pour leur caractère prévoyant et leur appétence pour l’épargne, leur intérêt pour les livrets réglementés semble toutefois faible. Le LEP, plus particulièrement, n’est pas aussi populaire que son nom l’insinue. Or, il faut toutefois savoir que sa rémunération est plus avantageuse que celle des autres. Ce qui emmène à conclure qu’un taux d’attractivité assez conséquent serait plus logique.

Le secteur bancaire se tourne de plus en plus vers le développement durable

Secteur bancaire vers le développement durable

Les banques qui ont un lien social, économique et solidaire dans leurs missions assurent le paiement des investissements responsables. Ces établissements éthiques sont alors dédiés aux financements de projets dont l’objectif est de sauvegarder la planète et de rétablir l’équité sociale. Quoique peu nombreux, ce type d’institution financière qui œuvre pour le bien commun commence à se développer dans le secteur bancaire.

L’année blanche fiscale profite à tous les revenus

Année blanche fiscale profite revenus

Le prélèvement à la source est destiné à offrir des avantages fiscaux aux Français du fait qu’elle allège les impôts reliés aux revenus exceptionnels de 2018. Cependant, cette réforme est surtout profitable au niveau des revenus du capital tels que les intérêts, les dividendes ou les plus-values sur actions qui sont soumis à la flat taxe de 30% à la base.

Les enfants français sont les moins gâtés de toute l’Europe

Enfants français moins gâtés

En France, les enfants de 8 à 15 ans perçoivent près de 7 euros par semaine en guise d’argent de poche contre un montant nettement plus élevé dans les autres pays européens. Cette situation relève plus d’une adaptation à une nouvelle culture que de l’avarice des parents. Une somme que les jeunes préfèrent apparemment dépenser.

Archives

Accédez aux meilleurs livrets d’épargne du marché !

Je compare les livrets d’épargne
Back to top