Livret préféré par les Français

    Plusieurs circonstances économiques font que les épargnants français devraient désormais délaisser le livret A. Sa rémunération est fixée à 0,75% jusqu’en 2020, alors que l’inflation a augmenté de plus de 2% en un an. Malgré ce rendement moins satisfaisant, les Français continuent de plébisciter le livret A, qui attire par sa liquidité. Gros plan !

    Au mois de mai 2018, le livret A a célébré ses deux siècles d’existence. En France, ceux-ci ont été couronnés de succès, notamment en raison de la liquidité et de la fiabilité de ce type de livret d’épargne. Cependant, bien des paramètres prédisent la fin de ces moments de gloire : le rendement du livret A est désormais négatif.

    Et pour cause : le gouvernement a décidé de figer sa rémunération à 0,75% jusqu’en 2020, ce qui ne suffit même pas à contrecarrer l’augmentation du taux de l’inflation. En effet, celle-ci connaît une hausse de 2,3% sur un an. Et pourtant, ces conditions n’ont pas suffi à détourner les Français du livret A.

    Le déclin est-il pour demain ?

    Depuis le début de l’année 2018, le livret A a cumulé quelque 10 milliards d’euros. Il est vrai que ce placement est encore loin d’égaler l’assurance-vie, mais il y a tout de même matière à réfléchir quant à son succès grandissant.

    En effet, au mois de juillet de cette année, ce type de livret d’épargne a enregistré une collecte de 880 millions d’euros. C’est loin d’être un désastre, compte tenu de la rémunération à 0,75% et de l’inflation à plus de 2%, qui met le rendement du livret A dans le rouge total.

    Toujours les mêmes arguments, qui continuent de convaincre

    Il est légitime de s’interroger sur les raisons pour lesquelles les Français s’obstinent à une telle thésaurisation dans le livret A,, surtout que la hausse de l’inflation engendre une perte de valeur de leur épargne chaque année.

    En réalité, le livret A n’a pas avancé de nouveaux arguments : les Français l’apprécient pour les mêmes raisons qu’avant : sa fiabilité et sa liquidité. En effet, il est difficile de trouver un placement garanti, qui peut être retiré à tout moment et qui n’est pas fiscalisé.

    Plus de risques pour plus de rendements

    Une chose est certaine, les épargnants ont réfléchi plus d’une fois à une alternative au livret A, pour accéder à un rendement plus intéressant.

    Dans la catégorie des placements garantis, les options ne sont pas nombreuses : en moyenne, les fonds en euros ont rapporté 1,8% en 2017. Cependant, cette moyenne n’est pas représentative de tous les contrats, car leurs rendements sont disparates.

    De leur côté, les livrets bancaires sont loin d’attirer les épargnants, avec des rendements au plancher. Quant au Plan d’épargne logement (PEL), il propose un rendement brut de 1%, soit 0,70% lorsque les prélèvements sociaux sont déduits.

    En somme, il faut s’orienter vers les placements plus risqués pour espérer une rémunération plus intéressante. Pourtant, les Français ne sont pas encore nombreux à y être préparés.

    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives