Les atouts de l’immobilier locatif notamment via un gestionnaire d’actifs lui valent son succès

Atout immobilier locatif

L’immobilier est une solution d’investissement qui vaut toujours la peine d’envisager. Surtout à l’heure où les marchés financiers traversent une mauvaise passe et que les taux sont au niveau plancher pour l’épargne sécurisée. À savoir qu’il existe plusieurs moyens d’investir dans la pierre, entre autres acquérir des parts de biens locatifs via une société civile immobilière (SCI).

Si l’épargne financière, notamment les produits à capital garanti, est très plébiscitée pour la constitution de patrimoine en France, l’immobilier n’en est pas moins apprécié. Le fait est qu’il s’agit d’un placement tangible qui plus est résilient face aux aléas de la vie économique. D’autant plus que plusieurs alternatives s’offrent à l’investisseur, outre l’acquisition classique d’une maison ou d’un appartement pour y demeurer ou pour mettre en location.

Il est en effet possible d’investir en locatif dans le secteur professionnel, et ce, à travers une société spécialisée. Dans un cas comme dans l’autre, la rentabilité peut se trouver à portée de la main.

Un placement fort attrayant

6 757 milliards d’euros, c’est la valeur estimée du placement immobilier des Français. Force est d’ailleurs de constater que le nombre de détentions est en hausse, ce qui démontre l’irréfutable appétence des investisseurs pour la pierre. À noter qu’au 31 décembre 2016, cette dernière représentait plus de la moitié de leur patrimoine brut. Plus précisément, cette part s’estimait à 55%, voire 62% du net après considération des passifs.

Le climat anxiogène que traversent actuellement les ménages, notamment en raison de nombreux contextes politico-socioéconomiques, n’est pas étranger à cette tendance. Comme a tenu à expliquer le directeur fondateur du groupe Crystal, Jean-Maximilien Vancayezeele, en ces termes :

Dans des périodes d'incertitudes, la pierre a toujours été appréciée pour son côté tangible.

Jean-Maximilien Vancayezeele

À cela s’ajoutent la chute enregistrée l’année dernière sur les marchés des actions ainsi que le maintien à un niveau historiquement bas des taux directeurs qui impacte sur les produits d’épargne sécurisés.

Certes, les prix de l’immobilier accusent depuis quelques années des progressions (+4,3% en 2017, puis +4% l’an dernier). Sans parler des innombrables charges qui accompagnent l’investissement, surtout dans le locatif.

Ce qui peut forcément rogner son rendement. Cependant, l’on convient d’admettre que ce dernier reste attrayant par rapport aux autres canaux, à raison de 2 à 5% d’intérêt par an suivant l’emplacement du bien.

De nombreux avantages à la clé via des sociétés de placement immobilier

Investir dans la pierre papier, à travers des scpi regorge aussi de nombreux avantages, si ce n’est que la rémunération élevée dont la performance globale s’établit à hauteur de 5,1% sur les 12 derniers mois (4,4% de rendement moyen auquel s’ajoute la revalorisation de patrimoine de 0,7%).

Sans oublier l’allègement des risques locatifs qui profite incontestablement à l’investisseur du fait que la gestion des actifs est confiée aux bons soins de professionnels qui déploient leur expertise, entre autres, pour dénicher des types de location à forte rentabilité.

D’autant qu’en investissant dans des sociétés de placement immobilier, il est possible de profiter davantage de l’effet de levier de l’emprunt immobilier. À savoir que le financement à crédit est un atout unique et de taille dont dispose le placement dans la pierre. Ce qui est, à cette époque des taux bas qui perdurera encore pendant un bon moment, des plus bénéfique.

De fait, un établissement expert en courtage a affirmé que les souscripteurs de prêt immobilier se sont vus proposer des taux moyens de 1,20% sur 25 ans, de 1,15% sur 20 ans, de 1% sur 15 ans et de 0,70% sur 10 ans en début de l’année. D’offres alléchantes sur lesquelles le président du gestionnaire de patrimoine Herez, Patrick Ganansia, a pu tirer cette conclusion :

Grâce à ce puissant effet de levier, on s'endette sur plusieurs années à un coût modeste. Il serait donc dommage de s'en priver.

Patrick Ganansia

Archives

Back to top