mardi25avril
Des enfants autour d'une tirelire

Les Français ont l’embarras du choix sur leur façon de faire fructifier leurs épargnes. Mais il y a en quelque sorte diverses variables à prendre en compte quand on souhaite faire un placement sans risque pour subvenir aux besoins futurs de ses enfants. Les livrets d’épargne restent encore les produits d’épargne préférés des Français. Mais il n’en reste pas moins que d’autres modes de placement font leur ascension au fur et à mesure que le temps passe.

Pour éviter la déception suite à une éventuelle perte progressive de votre capital, épargner implique l’adaptation entre le choix de placement et l’objectif que vous vous êtes fixé en mettant cette somme d’argent de coté. La plupart des parents optent pour un placement sans risque et qui leur assurent des intérêts avantageux au moment de l’encaissement.

La durée de placement s’avère être un élément déterminant pour obtenir un rendement d’épargne à la hauteur de vos attentes. Ceux qui ont commencé à épargner dès la naissance de leurs enfants sont incités à placer leurs capitaux dans des placements plus ou moins à long terme et avec des produits à rémunérations plus conséquentes. Ceux qui ont décidé de placer à plus court terme n’hésitent pas à utiliser les livrets d’épargne qui bénéficient d’avantages fiscaux très attrayants.

Les produits phares

Des enquêtes ont démontré que le livret A (ou un livret Jeune pour les épargnants de plus de 12 ans) gagne la confiance des épargnants en France. Plus de 61 millions de Français en possèdent un. En plus de la sécurité qu’il procure, ces types de livrets d’épargne sont exonérés de tout prélèvement social.

La somme d’argent disponible dans ce compte peut être retirée à tout moment et les revenus qu’on obtient du placement sont exemptés d'impôts et taxes. Le montant maximal que l’on peut déposer dans un livret A est de 22 950 € et celui du Livret Jeune est de 1 600 €.

Une fois ce plafond atteint, les parents peuvent placer le capital excédentaire dans un Plan d’Épargne Logement afin de faciliter l’acquisition du premier bien immobilier de son enfant. Remarquons que le livret A et le Livret Jeune, en tant que placements généralement à court terme, ont une rémunération assez limitée : 0.75% pour le premier et 1 à 2.5 pour le second.

Pour les personnes désireuses de recevoir une rémunération de capital plus conséquente et qui sont prêtes à épargner durant une période plus longue, l’assurance vie est la solution. Elle peut être souscrite au nom des parents ou du mineur selon les spécificités du contrat. Avec un investissement initial fixé à 1000 €, le contrat d’assurance vie est un contrat sur mesure. En d’autres mots, les dispositions du contrat sont souples et tiennent compte du profil de risque des investisseurs.

Mais d’autres alternatives sont possibles

Pour bénéficier des avantages fiscaux, les dons d’usage faits par les parents à ses enfants sont très courants lors des événements marquants comme lors d’un anniversaire ou d’une communion. Cependant, le montant doit être limité à 31 685 € et 100 000 € s’il s’agit d’une donation.

Grâce à un contrat d’assurance-vie inter-génération, le capital peut être mis sur un produit de placement particulier et à condition que le donateur ait préalablement posé les règles de gestion du produit, c'est-à-dire un pacte adjoint annexé au contrat.

Le démembrement de propriété peut aussi représenter une solution adéquate pour faire un placement rationnel. Il suffit pour les parents de faire une donation temporaire d’usufruit à son enfant. Cette pratique permet à ce dernier de bénéficier des loyers issus de son usufruit tout en étant défiscalisé ou d’occuper le bien immobilier.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt