vendredi09février

Après quelques jours de consolidation suite à la baisse de vendredi et de lundi dernier, les marchés ont rechuté hier. Lourdement. Ce matin en Asie, les bourses suivent la tendance imprimée hier soir par les marchés américains. Et la volatilité, l'indice de peur des marchés, s'envole à nouveau.

>

Une nouvelle phase pour les marchés?

C'est indéniable. Après 10 ans de désinflation, voire de déflation, de taux d'intérêt nuls ou négatifs, de politique ultra laxiste des banques centrales pour booster et l'inflation et la croissance économique, nous voilà entrés, du fait de la reprise économique mondiale, comme le souligne la Banque d'Angleterre dans une phase nouvelle de croissance forte, de chômage bas ou de plein emploi, de hausses des salaires, de reprise de l'inflation et donc de hausses de taux d'intérêt. Si on ne peut pas encore prévoir de krach ou de renversement de tendance, on sait déjà que nous entrons dans une phase d'incertitude et c'est ce que traduit l'envolée de la volatilité. Une page se tourne sur les marchés.

Une tendance confirmée par la banque d'angleterre

La Banque d'Angleterre a alimenté hier les craintes de retour de l'inflation. On le sait, si les marchés chutent c'est par crainte d'une hausse de l'inflation, principalement boostée par les hausses de salaires, avec pour conséquence une politique plus restrictive des banques centrales et une remontée des taux d'intérêt. Et pendant cette semaine d'agitation et de volatilité, on n'avait eu aucune déclaration de banque centrale, pour calmer le jeu ou au contraire pour confirmer les craintes d'inflation. Hier c'est la banque d'Angleterre qui a ouvert le bal. Elle a explicitement déclaré qu'elle allait remonter ses taux d'intérêt. Plus tôt et plus rapidement que prévu.

En cause, la reprise de la croissance mondiale

La raison avancée est la force de la croissance mondiale. C'est ce qui est plus ennuyeux. Si la banque d'Angleterre avait cité la baisse de la livre sterling comme cause de la reprise de l'inflation, on aurait pu se dire que c'était un problème purement anglais. Mais là, la raison invoquée pour un resserrement plus rapide de la politique monétaire c'est l'impact de la croissance mondiale sur l'inflation. Et ça c'est une raison qui est valable pour tous les pays, à commencer par les États-Unis mais également en Europe. Circonstance aggravante : tous les membres du comité de la banque centrale étaient d'accord sur le fait qu'ils ne pouvaient plus tolérer une inflation supérieure à 2%. L'étau se resserre.

Le profit du jour

Pour la première fois de son histoire, Twitter a affiché un profit. Pas des milliards certes, juste 91 millions de dollars sur le quatrième trimestre mais un profit tout de même, après 12 ans de vaches maigres. Un profit qui change, enfin, la donne pour cette société qui, pour le Financial Times, devient un challenger, petit, de Google et de Facebook sur la publicité. Le cours de Twitter s'est envolé de 29% avant de baisser du fait de la baisse générale de Wall Street.

L'affaire du jour

L'affaire Hulot. On a ressorti des accusations d'abus sexuels. Vieilles de 20 ans. Dont une a été démentie, et dont l'autre est prescrite. Hulot s'est défendu. Mais le mal est fait. Et, une fois de plus, comme chaque semaine ou presque, Hulot se demande s'il va démissionner...

La priorité du jour

L'armée.Macron a donné des gages à l'armée.Il a accepté, après des années de baisses ou de stagnation du budget de la défense, de donner de nouveaux moyens, plus importants, à l'armée. 295 milliards de 2019 à 2025 dans la loi de programmation militaire. Normal pour un président qui se prend pour De Gaulle et Napoléon (Et Jupiter...).

Aux abris pendant cette période de forte volatilite ?

Le refuge pendant ces périodes de turbulence, c'est l'assurance-vie et en particulier les contrats d'assurance vie qui vous donnent des taux élevés sur les fonds en euros comme notre contrat Monfinancier Retraite Vie. Foncez. Et n'oubliez pas surtout de sortir votre argent qui dort en compte chèques (500 milliards d'euros !!!) pour le mettre sur ce contrat d'assurance-vie. Je demande une information sur le contrat MonFinancier Retraite Vie

C'est votre argent exceptionnel

On rejoue la semaine, et quelle semaine, et on vous conseille dans cet environnement agité avec nos Jedi de l'économie et de la finance, Françoise Rochette de Mandarine Gestion, Michel Ruimy, professeur d'économie à l'ESCP Paris, François Chaulet de Montségur Finance, Sébastien Lalevée de la Financière Arbevel, Emmanuel Lechypre et Laure Closier. À ne pas manquer.

On s'en fout ?

Encore une menace de shutdown aux États-Unis si les démocrates et les républicains ne se mettent pas d'accord; Il va reneiger, ça me saoule; Le jeu de mot du jour dans le Figaro: "Les jeux Olympiques pour briser la glace entre les deux Corée"; Éviction probable d'une candidate de The Voice, Mennel, pour messages complotistes, j'ai arrêté de suivre The Voice cette saison anyway; Il pourrait y avoir un débat télévisé entre les 4 candidats à la tête du PS, on imagine l'audience; Évitez les vacances aux Maldives, l'ambiance politique est extrêmement tendue; Les Victoires de la Musique en live ce soir; Apple lance son enceinte connectée.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos