jeudi15mars

C'est donc parti pour le 4ème mandat de Merkel...Eh oui. Elle est toujours là. Certes un peu affaiblie par son score aux élections. Certes un peu gênée par les quelques mois de flottement pour trouver une coalition. Mais c'est fait.

>

Une victoire courte

Le Bundestag l'a élue chancelière. Pas un plébiscite loin de là avec seulement 364 voix sur 709 mais la voilà tout de même chancelière pour la 4ème fois. Et pour la troisième fois avec la grosse coalition avec son parti le CDU, ses alliés le CSU et ses adversaires du SPD. Elle a réussi une fois de plus à se retrouver à la direction du pays.

Un mandat pour quel projet ?

Toujours évidemment l'économie du pays. Mais on peut quand même se dire que de ce côté-là une grosse partie de la tâche est effectuée. L'Allemagne va très bien, tous les indicateurs sans exception sont au vert. Croissance, emploi, surplus budgétaire, surplus commercial et maintenant hausse des salaires. Le pays n'a pas besoin de réformes profondes pour maintenir sa prospérité. Non. Elle aura également à gérer une situation politique complexe avec la forte présence de l'extrême droite au Parlement et une majorité courte. Mais ma conviction c'est que le 4ème mandat de Merkel sera européen avec une claire volonté de laisser son empreinte sur une refondation de l'Europe.

Un mandat pour l'europe

Ce ne sera pas simple. Parce qu'il y a des pays comme l'Italie qui vont poser des problèmes, parce qu'il y a des alliances comme celle des pays de l'Est ou celles des pays baltes qui veulent d'ores et déjà limiter les ambitions de réforme. Ça ne sera pas simple aussi avec la France parce que malgré la proximité entre Macron et Merkel, des sujets de fond restent des sujets de friction. Rappelons que Merkel effectuera son premier voyage demain à Paris. Les regards seront aussi tournés vers le nouveau Ministre des Finances, le nouvel homme fort du gouvernement, Olaf Scholz du SPD, dont on rappelle qu'il a été proche de Gerhard Schröder lors des grandes réformes. C'est de façon certaine un nouveau tournant pour l'Allemagne, un tournant certes plus difficile pour Angela Merkel mais un tournant porteur d'espoir pour l'Europe et pour la France aussi.

Les retraités dans la rue

C'est assez rare pour le signaler. Les retraités vont manifester un peu partout en France. Bien évidemment ce ne sera pas un raz-de-marée et il n'y aura pas de débordements en fin de manifestation... Mais c'est le signe d'un malaise d'une partie de la population qui se sent la cible du gouvernement notamment avec la hausse de la CSG sur les retraites et une baisse sensible du pouvoir d'achat.

Du john le carré

On est en plein roman d'espionnage.Empoisonnement d'un ex-espion et agent double russe. Mise en cause de la Russie par le gouvernement anglais. Aucune réponse de Poutine.Et donc représailles anglaises avec, notamment, l'expulsion de 23 diplomates russes. Du jamais vu depuis 30 ans. La Russie a promis de répliquer.Ambiance nostalgie guerre froide.

Un tout petit pas

Le ministre de l'Économie a annoncé une action en justice contre Google et Apple. Accusés de pratiques abusives à l'encontre des développeurs d'applications sur App Store et Google Play. Tenez-vous bien. Selon Les Échos, "l'amende pourrait atteindre 2 millions d'euros". Wow, ça fait peur. Rappelons qu'à hier soir la capitalisation boursière de Google était de 799 milliards de dollars, celle d'Apple à 905 milliards de dollars.

Le ttso de la semaine

À propos d'attaquer Google & Apple. Voilà ce que nous confiait il y a quelques temps un dirigeant français d'une des plus grosses boîtes de tech US : "Ces conflits avec Bercy, ça me fait presque mal au coeur : nous on arrive avec des armées d'avocats des meilleurs cabinets mondiaux, payés des ponts d'or et bossant full time pour nous... et en face on trouve 3 énarques, gérant 40 dossiers et totalement débordés de travail. On n'en fait qu'une bouchée". Le marché des app que veut réguler Le Maire, c'est 60Mds$/an (dont environ 30% vont à Apple et Google) et 35% de croissance en 2017. Ça devrait payer quelques avocats.

Pour ceux qui veulent débuter en bourse

Vous voulez vous initier aux mécanismes de la Bourse, savoir comment sélectionner les meilleurs investissements boursiers et découvrir les produits dérivés, leur risque et leur liquidité ? Ne manquez pas, le jeudi 22 mars, à l'agence parisienne de MonFinancier (75008), notre soirée exceptionnelle dédiée à la présentation de notre abonnement de conseil boursier et d'initiation à l'investissement boursier et aux produits dérivés. Je m'inscris à la soirée du 22 mars

La bonne nouvelle du jour

La production automobile française a progressé de 7% en 2017 et atteint le niveau de 2011. On reste cependant très loin du record des 3.5 millions de véhicules produits au début des années 2000. L'emploi dans le secteur, du fait de la rationalisation, a cependant légèrement baissé l'année dernière (Les Échos).

Du côté des marchés

Les marchés américains ont une nouvelle fois appuyé sur la touche pause, inquiets par la tournure que prennent les positions protectionnistes de Donald Trump entre le limogeage de Rex Tillerson et le blocage du rachat de Qualcomm par le singapourien Broadcom. Le Dow Jones cède ainsi 1% à 24758 points, le S&P500 recule de 0,57% à 2.749 points et le Nasdaq rend 0,19% à 7.249 points. En Asie, le Nikkei termine finalement dans le vert, en progression de 0,1% après avoir lâché jusqu'à 1% en cours de séance. L'euro se stabilise face au dollar à 1,2365 dollar, après avoir cédé du terrain la veille suite aux propos prudents de Mario Draghi concernant le moment opportun pour envisager une suspension de son programme de rachat d'actifs.

On s'en fout ?

Il y a quand même 20% des Français qui pensent qu'il faut revenir au franc mais ils étaient 34% en 2011 (Challenges); Disparition de l'astrophysicien anglais Stephen Hawking à 76 ans; Premier jour de la bataille judiciaire pour l'héritage de Johnny; le 51ème album de Johnny pourrait sortir en juin sauf décision de justice; Les membres du PS (qui ?) votent aujourd'hui; Amazon réalise un chiffre d'affaires de 5 milliards d'euros en France; Les propriétaires de Taillevent rachètent le restaurant Drouant (qui accueille le Goncourt depuis 1914); Challenges dresse une liste des futures licornes françaises: Doctolib, Talentsoft, Vestiaire Collective, Drivy, etc etc; Toys R Us n'est pas parvenue à renégocier sa dette et va devoir céder ou fermer ses 885 boutiques aux États-Unis.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos