vendredi16novembre

Dure journée hier pour Theresa May.Après avoir obtenu un accord avec l'Union Européenne et après avoir obtenu le soutien de son gouvernement, elle a du subir une vague de démissions au sein de son gouvernement et 3 heures de critiques violentes devant le Parlement.

>

Demissions en cascade

Le ministre en charge du Brexit, Dominic Raab, a démissionné en expliquant que l'accord avec l'UE ne respectait pas la volonté du peuple exprimé lors du referendum. 6 autres ministres l'ont suivi. Au sein de son propre parti, Jacob Rees-Mogg a proposé l'organisation d'un vote de défiance pour la renverser.

Et maintenant?

Si Jacob Rees Mogg obtient le soutien de 48 députés, il peut présenter son vote de défiance.Si ce vote passe, et pour cela il faudra le soutien des travaillistes, Theresa May va devoir démissionner de la direction des Conservateurs et de son poste de Premier Ministre. Et on entre dans une période d'incertitude chaotique pour la Grande Bretagne en augmentant les chances d'un No deal Brexit.Si au contraire, May gagne ce vote, elle pourra mener à bien la signature du deal de Brexit.Pour l'instant, les marchés jouent Theresa May perdante avec une chute brutale hier de la livre sterling, à son plus bas niveau depuis 2 ans.

Ouf, on est rassurés

On a enfin eu le résultat d'une enquête rondement menée en Arabie Saoudite par le Procureur du royaume et une équipe de 15 officiels et experts.Sur l'assassinat et le découpage du journaliste Kashoggi.Et, guess what ?..., "en toute indépendance", ce comité d'enquête, évidemment totalement impartial, a déclaré que le prince MBS n'était mêlé à cet assassinat. On s'en doutait mais on est tellement rassurés que la vérité éclate au grand jour...

Deal...no deal...deal...no deal

Cette fois ci il s'agit des négociations pour un accord commercial entre la Chine et les Etats Unis.Les rencontres et les réunions entre les négociateurs des deux pays s'accélèrent.L'idée est toujours d'essayer de parvenir à un accord lors de la rencontre entre Trump et Xi JinPing le 30 Novembre lors du G20 de Buenos Aires.Et la Chine semble prête à faire beaucoup de concessions pour tenter d'arrêter cette guerre commerciale qui pèse lourdement sur son économie.Reste à savoir ce que décidera Trump, toujours imprévisible.

Passionnant

Le dossier de The Economist cette semaine."The next capitalist revolution".Pour The Economist, il faut restaurer la confiance des peuples dans le capitalisme et pour cela il faut favoriser la concurrence contre les géants et tenter de briser le cycle du "winner takes all".Je pense que nous assistons à la mort du capitalisme, à la fin de la société du travail, une parenthèse courte de l'histoire de l'humanité, et le basculement vers la société de loisirs. Mais on en reparlera un autre jour sauf si "on s'en fout".

Le petrole a 70 $

Poutine a déclaré hier qu'il serait satisfait avec un pétrole à 70$.Et il l'a dit à Trump lors de leur rencontre à Paris.Ce niveau serait aussi satisfaisant pour Trump, suffisamment bas pour ne pas peser sur le pouvoir d'achat des Américains, suffisamment haut pour satisfaire les géants pétroliers et surtout les exploitants de pétrole de schiste.Le pétrole brut cotait hier 57$.

C'est reparti pour les massages de pieds

Tron a été acquitté hier.

C'est votre argent exceptionnel

On rejoue la semaine et on vous donne des conseils avec nos Jedi de l'économie et de la Finance: Valérie Plagnol, présidente du Cercle des Epargnants; Marc Riez, directeur général de Vega Investment; Frédéric Rollin, conseiller en stratégie d'investissement chez Pictet Asset Management; Louis de Montalembert, président de Pléiade AM; et Emmanuel Lechypre! 19h sur BFM Business. Rediffusion à 7h et 21h samedi, 12h dimanche.

Du coté des marchés

La morosité n'a pas gagné les marchés américains, ces derniers ont été soutenus par des rumeurs d'un dégel sur le front des relations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. Le Dow Jones, en baisse une bonne partie de la séance est parvenu à rebondir de 0,83%, à 25.289,27 points, le S&P 500 s'est adjugé 1,06% à 2.730,20 points tandis que le Nasdaq a gagné 1,72% à 6890 points, soutenu par le rebond d'Apple. La Bourse de Tokyo de son côté a terminé en baisse de 0,57% à 21.684 points, minée par les valeurs technologiques. L'euro/dollar est en hausse de 0,32% à 1.1360 dollar tandis que le l'or reprend 0,33% à 1.217,75$.

ON S'EN FOUT?Pour faire entrer de l'argent, l'état grec va vendre des sites historiques (Figaro), j'attends la vente de l'Acropole, la vue est sympa; Nikos n'est pas parvenu à relancer la matinale d'Europe 1 dont le score a encore baissé mais la direction a indiqué que la station n'était pas à vendre; Les ventes d'e-commerce ont fortement ralenti: tout le monde attend le Black Friday, 4 jours de promotions à partir de vendredi prochain; Leurs opposants au sein du PS appellent Hollande et Royal les thénardier et s'inquiètent de leur volonté de retour actif dans la politique; Mise en liberté sous contrôle judiciaire de Tariq Ramadan avec une caution de 300,000 euros; Demain, c'est la journée des "gilets jaunes", Le maire de Marseille, Gaudin, ne veut pas démissionner malgré la vague de protestations suite à l'effondrement des immeubles vétustes; Ouverture dimanche de l'Apple Store des Champs Elysées

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos