lundi10septembre

La guerre commerciale n'a toujours pas commencé. La simple menace de droits et taxes aux importations a permis à Trump de faire plier l'Europe, le Mexique et bientôt le Canada. Reste la Chine... puis, pour finir le Japon.

>

Un accord ?

Les États-Unis et la Chine finiront par s'entendre. C'est une certitude. Les négociations continuent pendant la surenchère de menaces. Et ni la Chine déjà confrontée à un ralentissement de sa croissance, ni les États-Unis qui craignent un dérapage de l'inflation, ne peuvent se permettre d'aller à l'affrontement. Mais pour l'instant chacun montre ses muscles.

Les menaces

On attend toujours la décision de Trump sur la mise en place de taxes sur 200 milliards d'importations chinoises. Mais Trump menace déjà de taxer TOUTES les importations chinoises, sans exception. La pression monte. Mais toujours dans l'esprit de "The art of the deal", manuel de négociation de Trump. Faire monter les enchères pour obtenir un bon accord.

Le jeune retraité

Surprise, surprise. Au sommet de sa gloire, et de sa fortune, Jack Ma le patron d'Alibaba a annoncé qu'il souhaitait se retirer. Rappelons que Jack Ma est l'homme le plus riche de Chine. Comme le rappellent Les Échos, il a démarré en 99 dans son appartement, pas dans un garage, avec un site d'e-commerce et 60.000 dollars empruntés à des amis.

La suède bloquée

Le désastre annoncé n'a pas eu lieu. Même si le parti d'extrême droite progresse et obtient tout de même 17.6% des voix. Mais la situation est bloquée avec un bloc de gauche à 40.6% et un bloc de centre droit à 40.3%. Et on attend mercredi le vote des Suédois de l'étranger qui pourrait encore resserrer le score. Le centre droit a rejeté l'appel à une grande coalition. Les négociations vont probablement durer des semaines.

La semaine ou le monde a basculé

Commence aujourd'hui dans les médias financiers la "commémoration" de la faillite de Lehman. 15 septembre 2008. Nous aurons l'occasion de tirer les enseignements de cette crise, 10 ans après (quel teasing...).

Le kif du week-end

La vidéo où on voit Mélenchon s'écraser à Marseille devant Macron après l'avoir insulté pendant son meeting...Jouissif.

L'autre kif du week-end

Le retour de C'est Votre Argent. C'était la reprise avec une émission exceptionnelle et le retour de nos Jedi de l'économie et de la finance : Virginie Robert de Constance Associés, Valérie Plagnol du Cercle des Épargnants Alain Pitous de Talence Gestion, Christopher Dembik de Saxo Banque et notre Emmanuel Lechypre national.On a rejoué la semaine et l'été, et on vous a donné quelques conseils. De l'éco, de la finance et du fun. Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici .

No nukes

Trump a voulu y voir le signe de sa puissance de négociation.La Corée du Nord a fêté les 70 ans du régime avec un maxi défilé de l'armée...sans aucune arme nucléaire.

La bonne nouvelle du jour?

Par la voix de son secrétaire d'État chargé de la fonction publique, le gouvernement confirme l'objectif de 50.000 suppressions de postes publics et sa volonté de s'attaquer au budget de la fonction publique. Ce serait déjà une première étape dans la nécessaire et urgente réduction des dépenses publiques. Ne nous emballons pas quand même : en 2018, l'État n'a supprimé que...1500 postes.

Du côté des marchés

Les marchés se remettent d'une semaine difficile avec un CAC 40 qui a perdu 3 % et un Nasdaq qui a perdu 2,5 %.Vendredi, les créations d'emploi et la hausse des salaires aux États-Unis ont rajouté de l'inquiétude puisqu'elles plaident en faveur d'une double hausse des taux de la Fed d'ici la fin de l'année. Ce mati,n le Nikkei a rebondi de 0,3 % soutenu par la révision à la hausse de la croissance de l'économie japonaise au deuxième trimestre. Mais le retour des tensions commerciales pèsent sur la tendance. Donald Trump a encore menacé ce week-end de taxer 267 milliards de produits chinois supplémentaires, soit pratiquement la totalité des produits importés. La Bourse de Shanghai perd 1 % ce matin et le CAC 40 a ouvert en baisse de 0,05 % 5250 points. Sous l'effet de l'emploi américain l'eurodollar baisse de plus de 0,5 % à 1,154 usd.Le baril monte à l'approche des sanctions américaines contre le pétrole iranien. Le Brent gagne 0,45 % à 77,45 dollar et le WTI gagne 0,63 % à 68,21 dollars. L'Or ne joue toujours pas son rôle de valeur refuge et baisse légèrement à 1190 dollars l'once.

On s'en fout ?

La Grande Récré est sauvée, grâce à l'entrée au capital d'un spécialiste de l'immobilier commercial et hôtellerie et un franchisé (22 magasins) des Galeries Lafayette, la Grande Récré pourrait même récupérer les 53 magasins français de Toy's R Us, c'est déjà Noël !; Vous vous souvenez de Miranda dans Sex and the City ? L'actrice Cynthia Nixon est candidate aux primaires démocrates pour le poste de gouverneur de New York mais elle est loin dans les sondages, derrière le gouvernement sortant Andrew Cuomo; Ça bastonne sec au sein de LREM pour la bataille du perchoir, tous les coups et toutes les menaces sont permis avec un Richard Ferrand qui fait tout pour savonner la planche à Barbara Pompili, c'est vrai qu'avec En Marche on fait de la politique autrement...; Les Bleus ont battu les Pays-Bas, 2 à 1, et Giroud a enfin marqué; Depardieu et Yann Moix étaient en Corée du Nord pour les 70 ans du régime; Le cauchemar : Mimi Mathy ne se contente pas de rester dans Joséphine Ange Gardien, elle est guest star de Camping Paradis.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos