vendredi30août

Le récent regain des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine s'estompe.Début août, Donald Trump, fatigué du peu d'avancées des négociations, avait annoncé de nouvelles taxes sur les importations chinoises, à compter du 1er septembre.Mais les investisseurs semblent parier sur un report de dernières minutes.

>

J-2

Dans 2 jours donc, le couperet des taxes tombera sur les importations chinoises.Les marchés sont pourtant très optimistes quant à l'avancée des discussions. Un report est-il possible ? Le ministère du Commerce chinois a déclaré que Pékin et Washington discutaient d'une reprise de leurs négociations bilatérales, ajoutant que la Chine était disposée à résoudre le problème dans le calme.Vous avez bien lu, ils discutent simplement d'une reprise des négociations.Ils négocient pour reprendre les négociations...On est donc encore loin d'un deal.

America (corporate) first

Toujours est-il que Trump semble avoir assoupli sa position depuis quelques jours et un report paraît donc possible.Que s'est-il passé ?Est-ce Macron et les autres pays du G7 qui ont réussi à convaincre le président américain ?Peu crédible. Trump se fiche de l'avis des autres pays, seuls les Américains comptent. Et justement, hier, il a reçu une lettre signée par plusieurs centaines d'entreprises et groupements professionnels américains le pressant de repousser les nouveaux droits de douane, affirmant que cela allait détruire des emplois et peser sur les consommateurs.Du côté de l'administration Trump, on pense au contraire que l'impact des nouvelles taxes punitives serait encaissé par les entreprises chinoises.Mais alors que débute la campagne présidentielle pour 2020, Trump peut-il se permettre de ne pas prendre en compte l'avertissement des entreprises américaines ? Réponse avant lundi.

L'autre accalmie

Les craintes de récession aux États-Unis s'apaisent. Au moins pour quelques jours...Les derniers chiffres du PIB aux États-Unis attestent de la solidité de la consommation. Certes, la croissance du PIB au deuxième trimestre a baissé.2 % contre 3,1 % au premier trimestre.Mais cette baisse était attendue.Par contre, la bonne surprise est venue de la consommation des ménages qui a été révisée à la hausse (4,7 % contre 4,3%).

Le verre (de vin) à moitié plein

En France aussi, les chiffres de la croissance publiés hier par l'INSEE ont été de bonne facture.L'institut a revu à la hausse la croissance au deuxième trimestre.0,3 % contre 0,2 % en première estimation.Allez, on va voir le verre à moitié plein et dire quand même que c'est une bonne nouvelle (plutôt que de parler du grand écart avec les États-Unis, de la probable non réalisation de l'objectif de 1,4 % sur l'année du gouvernement, ou du chômage qui ne baisse presque pas...).

L'autre verre

L'assurance-vie.Il se remplit.1,6 milliard d'euros de collecte nette.13 milliards déposés, la meilleure moisson depuis le début d'année.Mais il se remplit moins vite : la collecte était à 2,4 milliards d'euros le mois dernier et 3 milliards en juillet l'an dernier.Il faut dire que les épargnants ont retiré beaucoup plus que les mois précédents, 11,5 milliards d'euros.Depuis janvier, les Français ont placé près de 16,7 milliards d'euros contre 14,2 milliards sur la même période en 2018. Bravo !Malheureusement, vous continuez à ouvrir et alimenter des contrats d'assurance-vie dans des établissements qui vous prennent des frais d'entrée et des frais sur versements.Et ça, ça nous rend diiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiingues!!!!Demandez une documentation détaillée sur le contrat d'assurance-vie sans droit d'entrée ni frais de versement.

Le jour d'après

Au lendemain de l'annonce de Boris Johnson d'une suspension du Parlement britannique jusqu'au 14 octobre, les députés évaluent les options qui leur restent pour y faire barrage. Ils ont des options. Le journal Les Échos en cite 3 :- Ouverture d'un débat d'urgence et dépôt d'une proposition de loi contraignant le Premier ministre à demander un nouveau report du Brexit. Mais il faudrait faire très vite.- Un motion de défiance envers le Premier ministre. Risqué : le leader du Labour Jeremy Corbyn pourrait en profiter pour prendre le pouvoir.- Recours devant la justice anglaise : peu probable que cela fonctionne.C'est quand même incroyable, ce Brexit.

La phrase du jour

Christine Lagarde."Il est clair que la politique monétaire a besoin de rester très accommodante dans un avenir prévisible".On rase gratis et pour longtemps.

L'argentine ne s'en sort pas

La crise économique s'amplifie en Argentine, depuis le revers électoral du président Mauricio Macri qui a perdu les primaires du 11 août. Le ministre des Finances, Nicolas Dujovne, a démissionné, après la forte chute en une semaine du peso (- 20%) et de la Bourse (- 30%). L'inflation est à 54,4% sur un an et le taux de pauvreté à 32% en 2018. Pour éviter une aggravation de la crise qui l'amènerait à la faillite, Buenos Aires a demandé au FMI un rééchelonnement de sa dette de 57 milliards de dollars.

L'alerte

Connaissez-vous Harry Markopolos ?Cet analyste financier a lancé il y a quelques jours une alerte contre le géant General Electric, qu'il accuse d'avoir falsifié ses comptes et masqué 38 milliards de dollars.Pour lui, GE est une "  plus grande fraude qu'Enron " et se dirige vers la faillite.Le groupe se défend, dénonçant "une manipulation de marché pure et simple "  de Markopolos " en service commandé " pour le compte d'un hedge fund dont il garde l'anonymat. Un feuilleton à prendre quand même au sérieux. Harry Markopolos est en effet l'homme qui a découvert le scandale Madoff...

Du côté des marchés

Porté par l'espoir d'une reprise du dialogue entre la Chine et les États-Unis dans le conflit commercial sino-américain, le CAC 40 a terminé la séance d'hier en hausse de 1.51% à 5 449 points. Le Dow Jones et le Nasdaq ont gagné 1.25 % et 1.48 % avec la publication du PIB et des chiffres de la consommationLe CAC 40 a ouvert à l'équilibre ce matin à 5 454 points toujours portée par l'espoir d'une désescalade des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine.L'Or perd 1.29 % à 1524.60 $, le Brent gagne à 60.76 $ (+0.98 %) le baril et la parité eurodollar est à 1.11038 comme la veille.

On s'en fout ?

Après Free, Orange refuse de payer pour diffuser BFMTV ; Disparition à 82 ans de l'acteur Michel Aumont, l'occasion de revoir " Courage fuyons " ; 5 personnes vont prendre l'avion pour se rendre à New York pour ramener le voilier de Greta Thunberg ; La France insoumise se disloque autour du " droit d'être islamophobe ", un terme évoqué par le philosophe Henri Peña-Ruiz lors de son discours prononcé aux universités d'été du mouvement ; Le championnat de football français est pourri par des chants et des banderoles homophobes de supporters ; Le PSG de Neymar (pour l'instant, il est encore là) affrontera le Real de Madrid de Zidane au premier tour de la Ligue des champions; Donald Trump lance un commandement militaire de l'espace chargé d'assurer la domination des États-Unis menacée par la Chine et la Russie; La municipalité de Porthcawl, au Pays de Galles, a décidé d'installer des toilettes ultra-modernes anti-ébats sexuels : dès que deux individus s'y engouffrent, une alarme se déclenche, les portes s'ouvrent automatiquement et un jet d'eau les obligera à sortir ; Un homme a été détenu 82 jours pour avoir rapporté du miel aux États-Unis : les douanes américaines ont confondu le miel artisanal avec de la méthamphétamine liquide.

Gauthier maes

Responsable mediaMonFinancier.com

VOILÀ C'EST TOUTBONNE JOURNÉEMAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos