jeudi14février

Journée volatile pour l'indice phare de la place parisienne. Après avoir ouvert en hausse de 0.8 % dans le sillage des journées précédentes et portée par quelques bons résultats d'entreprises (tout en ignorant complètement les statistiques du chômage), le CAC termine la séance dans le rouge à 0.23 % à 5062 points plombé en milieu de journée par la déception des ventes au détail aux US déjouant toutes les analyses.

    STOP OU ENCORE ?
    Journée volatile pour l'indice phare de la place parisienne. Après avoir ouvert en hausse de 0.8 % dans le sillage des journées précédentes et portée par quelques bons résultats d'entreprises (tout en ignorant les statistiques du chômage), le CAC termine la séance dans le rouge à 0.23 % à 5062 points plombé en milieu de journée par la déception des ventes au détail aux US déjouant toutes les analyses.



    BON RÉSULTATS
    Legrand prend plus de 7 % publiant ce jour un chiffre d'affaires en croissance de 8,6%. Schneider (sur le même secteur) gagne dans la foulée 3.70 %. Cap Gemini affiche une hausse de 3.18 % avec des résultats qui ont été salués. Ipsen bondit de plus de 7 % après des résultats 2018 très solides. En 2018, la biotech française a réalisé un résultat net en hausse de 42,6% à 389,1 millions d'euros. Imerys, de son côté, prend lui aussi presque 7% avec des résultats nets en hausse de 52 % en 2018.



    FRENCH TOUCH
    Les bons résultats ont fait complètement passé au second plan, le taux de chômage en France. Il a certes reculé de 0,3% à 8,8%. Mais cette baisse est en fait essentiellement du fait de modifications des critères statistiques.



    OU EST LE PIB ALLEMAND ?
    L'estimation préliminaire du PIB Allemand par Destatis a fait ressortir une stagnation au quatrième trimestre 2018 face une croissance de 0,1% anticipée par les économistes. Cette stabilisation intervient après une contraction de 0,2% au troisième trimestre et des croissances de 0,5% au deuxième et de 0,4% au premier. Au total, l'économie allemande a ainsi progressé
    de 1,4% en 2018. Le DAX est impacté et perd 0.5% (-1.5% au plus bas de la journée)



    US : PRIX A LA PRODUCTION
    C'est à partir de 15h que la journée s'est compliquée, le Dow Jones et le Nasdaq ont ouvert en baisse avec respectivement -0.17% et -0.35% impactés par un niveau des prix à la production au plus bas depuis juillet 2017. Les prix à la production ont reculé de -0,1% en janvier et sur 12 mois, ils prennent 2% contre un consensus à 2.1%.



    US : VENTE AU DÉTAIL
    L'impact a été d'autant plus fort que l'annonce a été publiée en même temps que le niveau des ventes au détail qui ont plongé de -1,2% en décembre, déjouant un consensus de +0,2% et hors automobile avec -1,8% contre +0,1% attendu. En réaction à ses statistiques le dollar a effacé ses gains face à l'euro, affichant une parité de 1.1277.

A découvrir également

  • Le comportement des Français vis-à-vis de leur épargne pour lutter contre l’inflation
    23/06/2022
  • Réduction d'impôt : n'est-ce pas le moment d'investir en FCPI ?
    20/06/2022
  • Le crowdfunding dit adieu à Babyloan, une plateforme française historique
    17/06/2022
  • Épargne : les taux des livrets bancaires au plus bas
    15/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt