mardi06décembre
Grande utilisation des concepts de réduction d'impôts.

Plusieurs dispositifs permettent aujourd’hui de diminuer efficacement le montant de son impôt sur le revenu : réduction d'impôt ou encore crédit d’impôt. Pourtant, de nombreux foyers fiscaux oublient de les réclamer et peuvent perdre alors plusieurs centaines d’euros par an.

Jusqu'à 1 174 euros. Voici le montant que vous pourriez économiser chaque année, si vous n'omettiez pas de demander l’un des avantages qui vous est normalement accordé, selon le site d’information MoneyVox. Heureusement, il n’est pas trop tard pour réclamer votre dû.

Attention toutefois, vous avez jusqu'au mercredi 14 décembre, inclus afin de rectifier le tir. Pour réclamer l'une des aides fiscales citée dans cet article, rendez-vous sur l'outil de correction en ligne de la déclaration de revenus, directement sur impots.gouv.fr.

Nos produits de défiscalisation

Une réduction pour vos dons aux associations...

Actuellement, 4,9 millions de foyers fiscaux bénéficient d’une réduction de 75% ou 66% sur leur impôt, en déclarant un don aux associations ou autres organisations caritatives (1). Pourtant, le réseau d'experts associatif Recherches & Solidarités, estime à 2,4 milliards d'euros, le montant des dons ouvrant potentiellement droit à une réduction d'impôt n’étant pas déclarés et donc, ne profitant pas aux donateurs.

Bien que tous les foyers oubliant de déclarer leurs dons ne soient pas imposables, on estime à que plus de 12 millions sur les 40 millions de foyers fiscaux auraient pu bénéficier de cette réduction d'impôt. À la clé, une réduction d’impôt moyenne de 45 euros par foyer « étourdi », qui passe à la trappe.

...et aux partis politiques

Vous avez fait dans le courant de l’année un don ou cotisé pour un parti politique ? N’oubliez pas de cocher la case 7UH de votre déclaration de revenus, correspondant aux dons et cotisations partisanes. Pour rappel, la réduction est équivalente à 66% du don, dans la limite de 7 500 euros et de 20% du revenu imposable. Ce qui correspond à une économie fiscale maximale de 4 950 euros.

Aujourd’hui, moins de 165 000 foyers fiscaux pensent à la remplir. D’après les calculs et déductions de MoneyVox (2), près de 26 000 militants politiques « oublient » de demander cette réduction d'impôt. Elle leur ferait profiter d’un avantage fiscal potentiel de 236 euros par foyer.

Déclarez les frais de scolarité de vos enfants

Vous êtes parent d’un collégien, lycéen ou étudiant ? Sachez que les frais de scolarité peuvent être déclarés sur les lignes 7EA, 7EB, 7EC, 7ED, 7EF, 7EG (selon le niveau scolaire et votre situation familiale) et vous permettent ainsi de réduire votre impôt sur le revenu.

Actuellement, la moitié des collégiens ne seraient pas déclarés. En effet, l’Éducation nationale recense 3,4 millions de collégiens, quand l’administration fiscale n’en décompte que 1,7 million déclarés par leurs parents. Du côté de l’enseignement secondaire et supérieur, 4,35 millions d'élèves seraient également « oubliés » (3) au moment de la déclaration. L’avantage fiscal « perdu » est estimé en moyenne à 107 euros par enfant. En effet, pour un élève au collège la réduction d'impôt pour frais de scolarité est de 61 euros, de 153 euros pour un lycéen et 183 euros pour un étudiant.

Profitez d’une réduction si vous êtes hébergé en Ehpad ou en résidence autonomie

Être hébergé dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) coûte cher : environ 2 004 euros par mois (4). Heureusement, sur les lignes 7CD et 7CE, il est possible de déclarer cette somme et de profiter d’une réduction d'impôt équivalente à 25% des dépenses avancées (dans la limite de 10 000 euros) que l’on soit en Ehpad ou en résidence autonomie (ex logement-foyer).

Aujourd’hui, seuls 450 000 contribuables déclarent ces dépenses au fisc, tandis que la Drees estime à plus de 730 000, le nombre de personnes âgées prises en charge dans ces établissements d'hébergement au total. Concrètement, environ 283 000 résidents ne demanderaient pas cet avantage fiscal important. En effet, la réduction moyenne atteint 1 174 euros.

Un crédit d’impôt si vous adhérez à un syndicat

Il y aurait 2,7 millions d'adhérents à des syndicats en France. Néanmoins, la Direction générale des finances publiques (DGFiP) n'en dénombre pas la moitié. Or, ces particuliers sont éligibles normalement à un crédit d'impôt s’ils n’optent pas pour la déduction des frais réels. Ainsi, MoneyVox estime à 1,17 million le nombre de salariés syndiqués (5) ne profitant pas du crédit d'impôt auquel ils peuvent prétendre et perdent en moyenne 112 euros d’avantage annuel. Pour profiter d’un crédit d'impôt équivalent à 66% des cotisations versées, avec un plafond de 1% du salaire annuel, reportez-vous aux cases 7AC ou 7AE de la déclaration de revenus.

Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez également réduire vos impôts grâce aux groupements forestiers ou encore aux FCPI/FIP.

Nos produits de défiscalisation

(1) Dons. Sources : rapport 2022 Recherche & Solidarités, et étude « DGFiP statistiques » n°7 « L'impôt sur les revenus perçus en 2020 », mai 2022. Et calculs MoneyVox. (2) Partis politiques. Sources : statistiques publiques DGFiP (2020), Recherche & Solidarités, Cevipof, France-politique.fr, déclarations publiques du PCF, PS, EELV, LREM, Modem, UDI, LR, DLF et RN. (3) Frais de scolarisation. Sources : Éducation nationale et DGFiP. (4) Ehpad et résidences autonomies. Sources : Drees, CNSA, Insee et DGFiP. (5) Syndicats. Sources : Dares, OCDE, DGFiP, CGT, CFDT, FO.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plan épargne entreprise : le déblocage anticipé exceptionnel 2022 a-t-il séduit ?
    27/01/2023
  • Image actualite 2
    LEP et Livret Jeune : deux alternatives au Livret A pour les moins de 26 ans à ne pas négliger
    26/01/2023
  • Image actualite 3
    Épargne : vérifiez si vous êtes éligible à ce super livret à 6,1%
    23/01/2023
  • Image actualite 4
    Livret A : ce réflexe pour optimiser vos revenus
    20/01/2023

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt