Portrait d'une famille caucasienne heureuse économisant de l'argent dans une tirelire - concepts de finances domestiques

    L’argent, une préoccupation grandissante en cette période d’inflation exceptionnelle en France, demeure un sujet tabou au sein des familles et des couples. Ce mutisme sur les questions financières entrave l’indépendance économique, principalement celle des femmes. Cependant, une prise de conscience s’opère, avec un intérêt croissant pour l’éducation financière. Les détails dans cet article.

    Éducation financière : un enjeu transversal

    En France, l’argent est un sujet brûlant, en grande partie en raison de l’inflation record qui frappe le pays. La communication sur l’argent ?

    Seules 50 % des femmes affirme en discuter régulièrement avec leur conjoint,

    Ce qui signifie que l’autre moitié s’abstient, comme l’a révélé l’enquête Ifop menée pour ViveS et La Financière de l’Échiquier en juin dernier. Autres révélations : seulement 18 % d’entre elles en parlent avec leurs enfants, et les discussions financières sont rares avec les parents (15 %) et les proches (12 %).

    Le salaire demeure un secret bien gardé, alors que la curiosité de le comparer est forte.

    ImportantCette difficulté à discuter d’argent se traduit également par une méconnaissance des bases de la négociation salariale et une communication difficile avec les conseillers bancaires, sur les placements financiers notamment.

    Découvrez le placement financier fait pour vous !

    Promouvoir l’éducation financière : une urgente nécessité

    ImportantLe manque d’éducation financière affecte l’ensemble de la population française, mais il pèse encore plus lourdement sur les épaules des femmes.

    Leurs revenus et pensions restent inférieurs à ceux des hommes en moyenne, et leur participation aux décisions financières du foyer est limitée. Par conséquent, elles sont moins enclines à construire un patrimoine qui les protégerait à l’avenir. Toujours selon l’enquête Ifop,

    Seulement 30 % des femmes établissent un lien entre l’argent et le plaisir, alors que pour 21 %, il engendre de l’angoisse, et pour 12 %, il est perçu comme une contrainte.

    Malgré ces obstacles, une note d’optimisme se dessine. En effet, 31 % des sondées, dont la moitié ont moins de 35 ans, expriment un réel intérêt pour des programmes d’éducation financière. Cette tendance est encourageante, car elle souligne la prise de conscience croissante que savoir gérer son argent est synonyme d’indépendance.

    Pour aborder la question de l’argent de manière complète, il faut agir sur plusieurs fronts . Tout d’abord, les familles doivent déconstruire les stéréotypes de genre et encourager la discussion ouverte sur les finances. Les couples doivent discuter équitablement des finances dès le début de leur vie commune et éduquer les enfants aux responsabilités financières.

    L’école a également un rôle à jouer en enseignant aux élèves les bases de la gestion financière, de la même manière qu’elle le fait pour l’éducation sexuelle. Enfin, les banques se doivent d’offrir un véritable accompagnement financier aux jeunes clients.

    À retenir
    • L’argent reste un sujet tabou au sein des familles, surtout pour les femmes. Cependant, la prise de conscience émerge avec un intérêt croissant pour l’éducation financière.
    • Les discussions financières restent rares, et le manque d’éducation financière affecte l’ensemble de la population.
    • 31 % des femmes, dont la moitié ont moins de 35 ans, expriment un intérêt pour l’éducation financière.
    • Pour aborder la question de l’argent de manière complète, il faut agir sur plusieurs fronts, notamment au sein des familles, à l’école, et dans les banques.
    Découvrez le placement financier fait pour vous !
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives