mardi09août

Le Plan épargne retraite est une épargne destinée, comme son nom l’indique, à préparer l’avenir et bénéficier d’un capital à la retraite. Il a été mis en place par la loi PACTE au 1er octobre 2019. Vous souhaitez, vous aussi mieux anticiper l’avenir et la perte de revenus liée au départ à la retraite ? Vous souhaitez en savoir plus sur ce support d’épargne avant de vous lancer dans l’ouverture d’un PER. Nous vous expliquons tout.

Pourquoi ouvrir un PER ?

Ouvrir un PER répond à un besoin de se prémunir financièrement. Aujourd’hui, la retraite est source d’inquiétude pour de nombreux Français qui estiment qu’ils n’auront pas assez de revenus pour vivre. Il est vrai que la cessation d’une activité professionnelle engendre une perte de ressources. Les revenus sont moindres, vous ne percevez plus de primes ni d’avantages (chèques-déjeuners, chèques-vacances, etc.).

Aussi, de plus en plus de ménages décident d’épargner pour bénéficier d’un capital à la retraite afin de réaliser des projets ou de bénéficier d’un complément de revenus.

Les sommes épargnées sont bloquées jusqu’au départ à la retraite, ce qui vous permet de vous assurer un meilleur niveau de vie.

Découvrez l'un des meilleurs PER du marché

Qui peut ouvrir un PER ?

Toute personne physique peut ouvrir un Plan Epargne Retraite, il n’y a pas de condition d’âge ni de statut professionnel. Aussi, le PER s’adresse indifféremment aux personnes suivantes :

  • salariés du secteur privé ou public ;
  • travailleurs non salariés (TNS) ;
  • demandeurs d’emploi

Il est judicieux d’ouvrir un Plan épargne retraite le plus tôt possible. En effet, l’objectif étant de vous constituer un capital pour la retraite, plus vous commencez tôt, plus vous pouvez épargner.

Comment ouvrir un PER ?

L’ouverture d’un Plan épargne retraite est relativement simple. Le PER peut être ouvert auprès des :

  • banques traditionnelles ou des banques en ligne ;
  • conseillers en gestion de patrimoine comme Meilleurtaux Placement, qui propose des contrats sans frais d'entrée  ;
  • courtiers en ligne ;
  • compagnies d’assurances.

La méthode de souscription va légèrement varier selon la nature du PER. En effet, pour mémoire, il existe trois types de PER :

  • le Plan épargne retraite individuel ou PERin ;
  • le Plan épargne retraite collectif, souscrit dans le cadre de votre entreprise ;
  • le Plan épargne d’entreprise obligatoire, souscrit également dans le cadre professionnel, mais auquel vous êtes cette fois contraint de souscrire.

Pour un PERin, libre à vous de trouver le meilleur contrat selon la rémunération et le niveau des frais (frais de souscription, frais de gestion, frais de versement, frais d’arbitrage, etc.). Il est recommandé de souscrire des contrats internet comme ceux proposés par Meilleurtaux Placement afin de bénéficier de conditions idéales !

Pour un PER d’entreprise, vous n’avez pas le choix, vous devrez signer le contrat proposé par votre employeur.

Pour alimenter votre PER après son ouverture, vous pouvez effectuer des versements réguliers ou ponctuels. Vous pouvez aussi envisager le transfert depuis un PERP, un Madelin ou un article 83, d’anciens contrats qui ne sont plus disponibles à la souscription. Si vous aviez souscrit l’un ces supports d’épargne pour la retraite, vous pouvez choisir de les conserver ou de transférer le capital épargné afin de profiter des avantages du PER, notamment de la possibilité d’une sortie en capital, ce qui n’était pas possible avec ces contrats.

Découvrez l'un des meilleurs PER du marché

Les avantages du PER

Si ouvrir un PER permet de mieux anticiper l’avenir, ce plan d’épargne retraite offre un certain nombre d’avantages qui en font un contrat devenu incontournable aujourd’hui.

  • La possibilité d’une sortie en capital à 100 %, d’une sortie sous forme de rente ou un panachage des deux solutions. Par exemple, avec un capital de 100 000 €, vous pouvez envisager une sortie en capital à hauteur de 40 000 € pour réaliser un projet, tandis que les 60 000 € qui restent seront versés sous forme de rente viagère tout au long de votre vie.
  • La flexibilité du contrat. Vous n’êtes obligé d’épargner chaque mois. Aussi, le PER s’offre à tous les ménages, quel que soit votre budget. Tandis que certains envisageront un versement régulier, d’autres utiliseront ce plan d’épargne pour placer des primes, un héritage, etc.
  • La possibilité d’épargner tout au long de votre carrière. Vous pouvez ouvrir un PER dès votre entrée dans la vie active, ce qui vous permet de constituer une épargne à votre rythme. Même de petits versements cumulés sur 42 ans permettent d’envisager plus sereinement la retraite.
  • La possibilité de sortie pour acheter votre résidence principale, ce qui n’était pas possible avec les contrats précédents (Madelin, PERCO, etc.).
  • La fiscalité attractive du PER. Si vous êtes imposable, vous avez tout intérêt à profiter d’un avantage fiscal proposé par le PER : la déduction de vos revenus des versements effectués sur votre plan épargne retraite. Le plafond de déductibilité est de 10 % du montant net des revenus d'activité déclarés au titre de l'année N-1, nets de cotisations sociales et de frais professionnels, dans la limite a minima de 4 113 euros et jusqu‘à 32 908 euros en 2022. Cet avantage engendre une imposition plus lourde à la sortie. Aussi, si vous n’êtes pas imposable, vous pouvez choisir de ne pas bénéficier de la déductibilité des versements à l’entrée pour une fiscalité plus douce à la sortie.

 ouvrir per

Le déblocage du PER

Comme évoqué précédemment l’achat d’une résidence principale est un cas de déblocage qui n’était pas autorisé auparavant par les autres contrats.

Le déblocage anticipé reste toujours possible dans les situations suivantes :

  • décès du conjoint ou du partenaire de Pacs ;
  • invalidité du titulaire, de son conjoint ou de ses enfants ;
  • surendettement (c’est la commission de surendettement qui doit faire la demande auprès de la société chez qui le titulaire a souscrit afin de lui exprimer le besoin de récupérer les fonds pour résoudre cette situation) ;
  • expiration des droits à l’assurance chômage ;
  • cessation d’activité non salariée à la suite d’une liquidation judiciaire.

Si vous ne remplissez pas ces conditions, le déblocage sera effectué uniquement sur demande lorsque vous aurez atteint l’âge légal de la retraite (62 ans). En cas de carrière longue, par exemple autorisant un départ à la retraite à taux plein avant 62 ans, le PER sera également débloqué.

Adressez simplement une lettre à l’organisme afin de demander le déblocage du PER et la manière dont vous souhaitez le liquider. Vous devrez joindre des justificatifs, notamment des pièces justifiant que vous avez bien atteint l’âge légal de départ à la retraite.

Découvrez notre PER phare

 

Contacter un conseiller Meilleurtaux Placement

Questions fréquentes sur l’ouverture du PER

Quel intérêt d'ouvrir un PER ?

Le premier intérêt d’ouvrir un PER est d’anticiper l’avenir et de vous constituer une épargne permettant de combler la perte de revenus engendrée par un départ à la retraite. L’autre intérêt du PER réside dans sa fiscalité avantageuse avec la possibilité de réduire votre impôt sur le revenu, les versements étant déductibles de vos ressources.

À quel âge peut-on ouvrir un PER ?

Le PER n’impose pas d’âge minimal pour ouvrir un contrat. De ce fait, il est conseillé de souscrire jeune afin d’épargner à votre rythme tout au long de votre vie.

Peut-on ouvrir un PER en transférant ?

Si vous aviez un contrat Madelin, un article 83 ou un PERCO, vous pouvez parfaitement ouvrir un PER et transférer dessus l’épargne constituée sur votre ancien contrat. Cela vous permettra de bénéficier des avantages du PER (sortie sous forme de capital à 100 %, cas de déblocage plus larges, etc.).

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt