L’année 2018 se confirme comme une bonne année pour les SCPI avec un TDVM moyen de 4,35 % contre 4,43 % en 2017. Un changement majeur qui apparaît depuis ces dernières années consiste en une stratégie bien plus agressive des SCPI, et donc relativement peu risquée, afin d’améliorer le rendement pour les épargnants.

  • Une baisse de la collecte
  • Les TDVM 2018 par catégorie
  • Le podium 2018 des SCPI
  • Les différentes manières d’investir dans les SCPI

Une baisse de la collecte

Selon les chiffres de l’ASPIM (association française des sociétés de placement immobilier), les SCPI et OPCI grand public ont collecté plus de 7,2 milliards d’euros en 2018. Si la capitalisation totale des fonds progresse de 4,6 % et atteints 70 milliards d’euros fin 2018. Les SCPI enregistrent toutefois une baisse de 20 % de leur collecte par rapport à celle 2017.

Cette baisse se révèle très loin d’être uniforme avec par exemple -60 % pour les SCPI commerce, alors que les SCPI diversifiés progressent pour leur part de 14 %. À noter que le secteur SCPI d’immobilier résidentiel affiche une baisse sensible à -34 %.

Les TDVM 2018 par catégorie

Du côté performances, elle demeure assez stable toutes catégories confondues par rapport à 2017 :

 Type de SCPI  2017 2018
SCPI Bureaux 4.32 %  4.18 %
SCPI Commerces 4.53 %  4.48 % 
SCPI Spécialisées 4.94 % 4.61 % 
SCPI Diversifiés 5.05 % 5.30 %

Le podium 2018 des SCPI

Depuis ces dernières années, les produits de chez Corum AM trustent les premières places du classement des SCPI. Cette année, ce sont deux SCPI Corum qui occupent les deux premières places du podium.

Comme en 2017, c’est Corum XL qui prend la première place grâce à un TDVM 7,91 % en hausse de 1,33 % par rapport à 2017.

La 2ème place est occupée par Corum Origin avec un taux de 7,28 % contre 6,45 % en 2017.

En 3ème position, KYaneos Pierre affiche un TDVM de 7,05 %.

Viennent ensuite les SCPI  Cœur de régions, gérée par Sogenial immobilier (6,25 %), suivie par Vendôme région (6,03 %) et Épargne Pierre avec 5,97 %.

Les différentes manières d’investir dans les SCPI

Avec la hausse constante du prix du m² de nombreuses villes, l’achat immobilier locatif en direct devient de plus en plus inaccessible. Une manière efficace de consolider son patrimoine immobilier consiste à acheter des parts de SCPI.

Investir dans des parts de SCPI revient à devenir associé d’une société de gestion qui prend en charge la totalité des opérations. Pour une bonne partie, des acquisitions visent des immeubles à vocation professionnelle tels que des bureaux, des murs de magasins, des entrepôts, etc.

La SCPI, ou plus exactement sa société de gestion, vous reverse une quote-part des loyers encaissés au prorata du nombre de vos parts, une fois déduites les charges de fonctionnement.

En fonction de votre âge, de la composition de votre patrimoine actuel, de votre situation professionnelle et privée, il existe plusieurs manières de financer des parts de SCPI.

L’achat de parts de SCPI au comptant

Pour acheter vos parts de SCPI en direct, plusieurs méthodes sont disponibles :

En contactant la société de gestion ; 
Une banque ou un assureur (qui ne vous proposera seulement les SCPI de sa filiale) ;
Une plate-forme Internet spécialisée dans ces placements ; 
Un conseiller en gestion de patrimoine.

L’achat direct de parts de SCPI a pour effet que les revenus fonciers versés par la SCPI sont taxés suivant votre tranche marginale d’imposition et soumis aux prélèvements sociaux de 17,2 %. Sachez également que les parts de SCPI sont intégrées, sauf exception, à la base taxable de l’IFI.

Cette solution est à privilégier si vous n’êtes pas imposé, ou faiblement, il ne détenait pas ou peu d’immobilier locatif.

L’achat à crédit de parts de SCPI

Un autre moyen de financer ses parts de SCPI est de passer par l’intermédiaire d’un prêt. Après avoir vérifié vos critères de solvabilité, vous pourrez bénéficier du prêt demandé et ainsi acquérir vos parts de SCPI.

Un inconvénient de passer directement par sa banque et que celle-ci va systématiquement vous imposer des SCPI gérés par une de ses filiales. Or, ce choix n’est peut-être pas le vôtre pour différentes raisons.

Une alternative est alors de confier le dossier de prêt à un courtier ou de contacter la société de gestion de la SCPI dans laquelle vous souhaitez investir. Il est en effet possible qu'elle soit en partenariat avec un établissement financier.

Une fois vos parts de SCPI achetées, vous percevez les premiers dividendes, après le délai de jouissance (3 ou 4 mois) de manière généralement trimestrielle. Dans le même temps, vous remboursez votre prêt par mensualités. Les taux bancaires sont actuellement très bas, les revenus des dividendes viennent ainsi compenser tout ou partie des intérêts.

Un autre avantage du financement crédit des parts de SCPI est la possibilité de déduire les intérêts de vos impôts. Cela est d’autant plus intéressant lors des premières années de remboursement, la part des intérêts étend supérieure à la partie du capital remboursé.

Des parts de SCPI dans son assurance-vie

Certains contrats d’assurance-vie intègrent une part d’unités de compte adossée à des parts de SCPI. Au sein de ces contrats, vous bénéficiez d’un large choix de supports, et notamment d’une part du capital garanti associé au fonds en euros, et d’autre part votre placement peut fructifier par l’intégration des dividendes des parts de SCPI.

Un autre atout non négligeable est le bénéfice de la fiscalité avantageuse de l’assurance-vie, surtout pour une détention de contrat supérieure 8 ans.