vendredi01novembre
Les SCPI couvrent un large éventail de biens immobiliers tels que des immeubles résidentiels, des bureaux, des murs de magasins et tous autres locaux professionnels. La SCPI Primovie s'inscrit dans une nouvelle génération de SCPI en investissant dans des thématiques moins " généralistes " telles que la santé et l'éducation. Cette orientation permet à la SCPI Primovie de bénéficier d'opportunités immobilières peu exposées aux cycles tant immobiliers qu'économiques.

Chiffres clés de la SCPI Primovie

Créée en 2012, la SCPI Primovie capitalisait fin 2018 2,34 milliards d'euros. Lors de cette même année, la collecte nette s'est élevée à 489 millions d'euros. Elle compte 21 493 associés qui se répartissent 11 520 000 parts sociales. Le prix de souscription est de 203 € avec un minimum de 10 parts.
En 2018, le taux de distribution de cette SCPI à capital variable a été de 4,50 %. Le prix de la part a augmenté depuis 2012 en passant progressivement de 191 à 203 €. Il en est de même pour les dividendes qui étaient de 9,74 € en 2013 et de 9,14 € en 2018.
En ce qui concerne la localisation du parc immobilier acquis par la SCPI Primovie, il se répartit de manière suivante :

44,8 % en région parisienne
8,2 % à Paris
29,3 % en région
17,7 % à l'étranger

Pour ce qui est de la répartition de son patrimoine :

36,6 % dans le secteur de la santé
28,3 % dans les résidences seniors
24,5 % en bureaux
9,8 % en résidences diverses
0,8 % en résidences hôtelières

Comme on peut le constater, plus de 65 % du patrimoine de la SCPI Primovie se concentre sur le secteur de la santé et celui de résidences seniors. L'orientation sur ce secteur des résidences seniors et des maisons de retraite permet à la SCPI Primovie de dégager rapidement des revenus. La plupart de ces immeubles sont en effet acquis en étant déjà occupés par des locataires.
Un dernier chiffre intéressant concerne le taux d'occupation qui a été de 95,20 % en 2018, 98,8 % en 2017 et 97,8 % 2016. La SCPI Primovie est gérée par la société de gestion Primonial REIM.

Pourquoi investir en SCPI ?

En 2018, ce sont 2,26 milliards d'euros qui ont été distribués par l'ensemble des 180 SCPI. Un peu plus de la moitié (92) de ces SCPI sont spécialisées dans les secteurs de l'immobilier d'entreprise, la part restante ayant investi le secteur du logement résidentiel.
Avec une performance globale supérieure à 4,5 % en 2018, il n'y a rien de surprenant à ce qu'un nombre croissant d'épargnants se montrent attiré par ce type de placement.
Ce succès des SCPI est également dû à sa diversité en matière d'objectifs. Si les SCPI de rendement, comme Primovie, vise essentiellement la performance qui génère des dividendes intéressants, certains épargnants privilégient d'autres aspects pour leurs placements.
Une personne intéressée par la possibilité de défiscaliser tout ou partie de son investissement trouvera son bonheur dans une des SCPI fiscales. D'un fonctionnement identique à celle de rendement, la SCPI fiscale permet d'investir dans l'immobilier tout en bénéficiant des dispositifs d'allégement de la fiscalité.
L'investissement dans l'immobilier neuf peut ainsi bénéficier du dispositif Pinel. À l'inverse, un épargnant souhaitant contribuer à la rénovation des cœurs historiques des villes et villages optera pour une SCPI Malraux. Ce type de SCPI ouvre droit à une réduction d'impôt sur la partie liée aux travaux.
Avec une SCPI de plus-value, également nommé SCPI de capitalisation, l'objectif n'est pas la distribution d'un revenu mais la création de valeur par le biais de revalorisation du prix de la part. Une SCPI de plus-value fait ainsi l'acquisition de biens associés à des aspects particuliers :

Appartements en démembrement de propriété
Immeubles conventionnés
Biens en viager
Appartements en loi de 1989 non libérables

Les caractéristiques de ces logements en termes d'occupation font qu'ils subissent généralement une décote. Une fois rénovée après le départ des occupants, la SCPI procède à la vente de ces immeubles et enregistre ainsi une forte plus-value.

Acheter ses parts de SCPI à crédit

Vous êtes convaincus de l'intérêt d'acquérir des parts de SCPI, mais vous ne disposez pas immédiatement pas de la trésorerie nécessaire ? Avec des taux d'intérêt actuellement très bas, procéder à cette acquisition par l'intermédiaire d'un crédit vous permet d'acquérir rapidement les parts de SCPI que vous souhaitez.
Vous avez la possibilité de choisir entre deux types de crédit :
Le crédit amortissable se présente comme un grand classique du crédit immobilier. Même en cas de faible apport personnel, et parfois sans aucun apport, un crédit amortissable permet de réaliser votre opération d'acquisition de parts sociales à moindre coût.
En investissant dans une SCPI de rendement, les dividendes perçus au titre des loyers couvriront une partie plus ou moins importante des intérêts. L'opération est d'autant plus intéressante en raison du faible niveau des taux d'intérêt.
La deuxième méthode consiste en l'obtention d'un crédit in fine. Avec ce type de crédit, les mensualités sont uniquement composées des intérêts. Le capital est dû une seule fois en fin de prêt.
L'ennui avec l'achat à crédit de parts sociales est que souvent, la banque prêteuse tente de placer ses propres produits en matière de SCPI.
Un autre aspect à prendre en compte est que la banque exigera le plus souvent la souscription d'une assurance. Dans le cas du crédit immobilier, il s'agit d'une assurance emprunteur. Pour ce qui est du prêt in fine, les banques exigent le plus souvent la souscription d'une assurance-vie.
Il est donc nécessaire de prendre en compte le coût final de l'opération et s'assurer que l'opération reste rentable sur un délai raisonnable sur la durée du prêt, tout en ne perdant pas de vue que l'achat de parts de SCPI reste un investissement sur le long terme.

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos